Enquête : les congélateurs disparus à la mairie de Bimbo se trouvent dans la Lobaye

Kangbi-ndara.info/ Cinq nouveaux appareils servant à congeler des aliments sont portés disparus au Marché Central de la Commune de Bimbo, dans la Préfecture de l’Ombella-M’Poko. Les faits remontent entre février et juin 2019. L’enquête menée ce mois de juillet par Kangbi-ndara a permis de localiser ces congélateurs emportés dans le sud centrafricain.

C’est une évidence, deux congélateurs de 600 litres et trois autres congélateurs de 400 litres de la boucherie du Marché Central de Bimbo se sont volatilisés sans laisser de traces. Cinq congélateurs donnés par l’Union Européenne à la Commune de Bimbo dont le prix global est estimé à plus de cinq millions de francs CFA.

La sécurité du Marché Central de Bimbo est assurée par la police municipale. Cette dernière n’est pas coopérative et observe un silence hautement complice.

Dans cette affaire, sont pointés du doigt le Maire Odon Omoko Boumon, le chef de service technique et des travaux municipaux Eric Kamayen Wodé et le chef de bureau d’assainissement et la voirie Léopold Ngaïzoui.

La détention des clés des boutiques, kiosques et boucherie est l’une des prérogatives du chef de service Kamayen Wodé. En cas d’absence, Ngaïzoui assure l’intérim de la gestion des clés des locaux de la Mairie et du Marché Central de Bimbo.

En effet, le Préfet de l’Ombella-M’Poko, Pascal Pamal a, dans une correspondance adressée au ministre de l’Administration du Territoire en date du 08 juillet 2019, liée à la disparition de certains matériels à la Mairie et au Marché central de Bimbo, relevé des irrégularités administratives servant de piste au dénouement de cette affaire.

La correspondance du Préfet Pamal contient les phrases ci-après : « Les clés étaient gardés par un nommé Eric, Chef de Service Technique à la Mairie de Bimbo. Lorsqu’il devait se rendre en France avec Monsieur le Président de la Délégation Spéciale auprès de la Commune de Bimbo en mission, il a remis les clés de la chambre froide à Monsieur Léo, un personnel à la Mairie de Bimbo, sans pour autant lui faire constater le contenu du local ».

Effectivement, la passation de service entre Eric et Léopold s’était faite à deux heures de temps avant le départ de la mission à Bordeaux.

Plusieurs hauts cadres à la Mairie de Bimbo affirment ne jamais voir les congélateurs en question ni percevoir le bordereau de dépôt du don fait par l’Union Européenne exceptés le Maire et son chef de service technique. 

Aussitôt après l’inauguration du Marché Central de Bimbo, la gestion de la boucherie est confiée à un certain Rameau Nganazoui, cadre à la Primature centrafricaine.

Le péché chronologique

La disparition des congélateurs est constatée en juin dernier en l’absence du Maire Odon Omoko Boumon et du chef de service Eric Kamayen Wodé.

Le 11 juin 2019, les deux personnalités avaient quitté Bangui à destination de Bordeaux en France, dans le cadre de la rencontre inter-municipalité (mairie d’Europe et d’Afrique) clôturée en début juillet. Leur retour à Bangui est confirmé le 05 juillet 2019. Une mission dont le personnel de la commune affirme que la préparation ait été tenue secrète par le Maire Odon et son chef de service technique Eric. Aussi, quelques cadres municipaux boudent encore le critère sur lequel le Maire Odon s’est basé pour retenir Eric comme celui qui devrait l’accompagner à Bordeaux. Le fait qu’ un des frères d’Eric Kamayen Wodé travaille à la Mairie de Bordeaux ait peut-être influencé le choix du maire ?

Or, quatre mois avant le départ de la mission pour la France, précisément au mois de février 2019, le Maire Odon Omoko Boumon, le chef de service Eric Kamayen Wodé, Rameau Nganazoui de la Primature et un tiers ont visité l’intérieur de la boucherie où se trouvaient les cinq congélateurs disparus. A Rameau Nganazoui, la municipalité de Bimbo a attribué la gestion de la boucherie compris les cinq congélateurs.

De diverses sources, plus personne n’était entrée, du moins publiquement, dans la boucherie du marché central de Bimbo jusqu’au jour où la disparition des appareils ait été signalée et constatée. Cette version est confirmée par Kamayen et Ngaïzoui.

Comme l’a souligné, ci-haut, le Préfet Pascal Pamal, toute suspicion part du fait que Kamayen ait remis les clés des locaux du marchés central de Bimbo à son collaborateur le mardi 11 juin 2019 sans lui indiquer de manière détaillée et notifiée la contenance de chacune des pièces.

D’autres sources proches des services de sécurité des locaux communaux, un véhicule à six roues avait nuitamment chargé les congélateurs de la boucherie pour une destination inconnue. Les mêmes sources d’ajouter que la porte de la boucherie était ouverte cette nuit par une haute personnalité de l’Hôtel de la Commune de Bimbo.

Outre, selon les propos du maire rapportés par le chef de service Kamayen, le Maire Odon, alors à Bordeaux, n’aurait été informé de la situation que le samedi 27 juin 2019 par l’entremise de Bernard Legbia, un des conseillers du maire.

Le chef de service Kamayen a aussi indiqué la date du 14 juin comme celle marquant le départ de la mission communale en France alors que de nombreuses sources à la Mairie de Bimbo avancent la date du 11 juin. La seconde version s’avère fondée car soutenue par des documents vérifiés.

Le 15 juin dernier, c’est-à-dire quatre jours après la mission de Bordeaux, le chef service intérimaire, Ngaïzoui découvrira à ses dépens les réalités de la boucherie devant de nombreux témoins dont certains bouchers du marché central de Bimbo et plusieurs « Ouali-gara », commerçantes. C’est ainsi qu’a éclaté cette affaire de disparition des congélateurs au marché central de Bimbo.

Cette gymnastique des dates couvre un détail qui apporte toute la lumière sur l’étrange disparition des congélateurs et leurs présumés auteurs.

Si l’hypothèse selon laquelle un petit camion a chargé les congélateurs en question de nuit pour un lieu inconnu ne doit pas être écartée, alors, où ont-ils été acheminés dans l’intérêt de qui et avec complicité de qui à la Mairie de Bimbo ?

Fraîcheur de Ben-Den

Rameau Nganazoui, dont le nom est mentionné un peu plus haut, a inauguré le mois de février dernier le  même mois le Maire Odon, le chef de service technique Eric et Rameau de la Primature se sont introduits dans la boucherie du Marché Central de Bimboun grand bar dancing contigu d’une auberge dans la Commune de Pissa, environ 70 kilomètres de Bimbo dans la Préfecture de la Lobaye. Curieusement, selon des sources anonymes communales, les congélateurs utilisés au Bar Ben-Den de Rameau Nganazoui à Pissa présenteraient des ressemblances similaires à ceux portés disparus au Marché Central de Bimbo.

Surplace à Pissa, Kangbi-ndara a pu prendre les images des congélateurs utilisés dans les deux comptoirs du Ben-Den avant de les présenter à l’Union Européenne. Un personnel de cette institution internationale a reconnu les images des congélateurs de Ben-Den comme étant celles des appareils donnés à la Commune de Bimbo.   

Comment Nganazoui a-t-il pu avoir les clés de la boucherie pour ensuite vider les congélateurs afin d’en faire usage à des fins personnelles à Pissa ? A quel niveau se situe la complicité du détournement de ces congélateurs ?

Il convient de rappeler que la Mairie de Bimbo entretient depuis plusieurs mois une mafia qui ne dit véritablement son nom. Une vaste mafia en cause de multiples disparitions enregistrées cette année à la Mairie de Bimbo dont des équipements informatiques, une somme de 1.760.000 francs CFA remise à la commune par les Koli-Ouali gara de la localité etc.

La rédaction




Laisser un commentaire