Affrontements à Batangafo : plusieurs morts dans le camp Alkhatime, le chef rebelle met en garde ceux qui violent les accords de cessez-le-feu

Kangbi-ndara.info/ Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies se trouvait encore en Centrafrique que des affrontements meurtriers ont éclatés à Batangafo entre les antibalaka et la milice du chef rebelle Alkhatime Mahamat. A Kangbi-ndara, le chef rebelle a accepté de rapporté selon lui les faits.

« Le problème n’est pas dans la ville deBatangafo centre mais plutôt de l’autre côté de la rivière. Pas plus tard que le 27 octobre dernier, les antibalaka venus de Benzambé, Bossangoa, Mbari et de Tambakounda ont attaqué cinq de nos postes à Ougone près de la rivière. Nous enregistrons dans notre camp  cinq morts et sept blessés. Ils ont pris en otage 15 éleveurs avec leurs ânes et chevaux avant d’égorger trois en cours de chemin lors de leur fuite. Nous ne savons pas encore où sont les 12 autres. J’ai envoyé mes éléments pour les nettoyer, l’opération nous a encore coûté deux morts et sept autres blessés. Il y a aussi de nombreux morts dans le camp antibalaka.

Puisque nous observons le cessez-le-feu dans le cadre du DDR pilote. Nous avons signé des accords. Nous ne nous battons pas avec ceux qui respectent les accords signés. Nous emploierons la force contre les désordonnés qui piétinent les accords de cessez-le-feu et qui prennent pour cibles  certaines couches de la population. Je tiens à indiquer que tous ceux qui toucheront aux églises, mosquées, à la population civile, aux hôpitaux et aux écoles dans ma zone me trouveront sur leur chemin. Ils auront problème à nous, qu’ils soient antibalaka ou séléka ils auront affaire à nous. Je garantie la sécurité de ces couches vulnérables dans ma zone.

Je respecte le cessez-le-feu et je reste soumis au DDR. Nous contrôlons la ville présentement. Les écoles, les Ong tout est calme. Ayant mis en déroute les désordonnés la ville est sécurisée en ce moment », propos du chef rebelle Alkhatim du MPC, joint ce matin 29 octobre 2017 par Kangbi-ndara.

                                                                                                                                                                               Kangbi-ndara

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire