14 février : la fête des amoureux couplée avec le second tour de l’élection présidentielle

stvalentincentraf-infos.overblog.com/ Le deuxième tour de l'élection présidentielle couplé avec le premier tour des législatives aura lieu le 14 février 2016 -le jour de la fête des amoureux. Par un décret signé Catherine Samba-Panza, le corps électoral vient d'être convoqué pour des élections couplées. Selon le document signé par le Chef de l’État de la transition, la campagne électorale pour les législatives débutera le 30 janvier et se terminera le 12 février alors que la campagne pour le second tour de la présidentielle aura lieu du 06 au 12 février 2016. 

14 jours de campagne pour le premier tour des élections législatives et 7 jours pour la présidentielle du second tour. Le 25 janvier, la Cour constitutioinnelle de transition avait rendu son verdict annulant les résultats des législatives pour multiples irrégularités constatées lors des élections du 30 décembre.

Dans un document rendu public ce 27 janvier, la Concertation Elargie des Plateformes, Partis et Associations Politiques et Personnalités Politiques Indépendantes a marqué son étonnement de la dissonance entre ces deux décisions de la Cour constitutionnelle de transition dont la première, prise après analyses séparées des cinq requêtes déposées par les candidats contestant les résultats provisoires de l’élection présidentielle, la seconde après jonction de plus de quatre-cent requêtes, déposées par les candidats contestant les résultats provisoires pour l’élection des députés. 

Pour faire face de manière sereine à ces défis importants, tout en réduisant les irrégularités et dysfonctionnements constatés, ladite  Concertation en appelle à un véritable consensus des forces vives de la nation sur : « la fixation de la date d’organisation des élections législatives et la gestion de la période qui suivra l’investiture du Président de la République élu alors que l’Assemblée Nationale n’aura pas été installée ».

Mais la Résolution 2262 du Conseil de sécurité de l'ONU votée à l'unanimité ce 27 janvier par les 15 membres a solennellement invité « les autorités de la transition en République Centrafricaine à organiser des législatives et un second tour de la présidentielle libres, équitables, transparents et sans exclusive afin de mettre fin à la transition d'ici au 31 mars, conformément au calendrier prévu », remettant ainsi en cause, l'entente entre la Cour constitutionnelle de transition et le Conseil national de transition qui ont estimé que « l'organisation couplée du second tour de la présidentielle ainsi que le premier tour des législativesétait incompatible ». . 
 

Comments

comments




Laisser un commentaire