15 morts et plusieurs bureaux d’achats de diamants pillés à Berberati

Les milices anti balaka et une frange de la population de la ville de Berberati (Ouest) se sont livrés à des actes de violences hier dans cette ville. Environ 15 morts enregistrés parmi les musulmans de la ville et trois bureaux d’achats de diamant pillés puis vandalisés.

La ville de Berberatiberberati, située à environs 600 kilomètres de Bangui et moins de 200 kilomètres de la frontière Est du Cameroun a connu des actes de violence dans ses principales zones d’activités le 10 février dans la soirée, précisément le centre ville et le quartier musulman Poto-poto.  

Selon un habitant joint au téléphone par Kangbi-ndara ce matin 11 février, il s’agit des milices anti balaka venus de loin qui se sont livrés à des actes de violences et de vandalisme contre les musulmans de la ville. Provisoirement, le bilan fait état de 15 morts, de nombreux blessés, plusieurs maisons détruites et les principaux bureaux d’achats des pierreries entre autres, BADICA, l’ADR et SINOUSSI ont été minutieusement pillés par la population devancée des milices anti balaka. « Les antis balaka ont fait une descente dans ce quartier pour chercher les armes et les ex Séléka qui sont restés dans ce quartier musulman », témoigne, Eddy Ela, un habitant de la ville.

C’est grâce à l’arrivée des forces de la MISCA, marquée par des tirs d’armes légères que la ville a retrouvé un calme précaire ajoute un autre habitant.

Pour l’heure, la MISCA patrouille dans la ville et ses périphéries pour un retour à la normale dans cette localité.

KangbiNdara

Comments

comments




Laisser un commentaire