3 jours de ville-morte du (GTSC) : « Que LAKOSSO, BENINGA, DENDOUNGA, ZINGAS, et MECKASSOUA nous laissent enterrer les morts… » Blaise Didacien Kossimatchi

DECLARATION DU COMITE DE SOUTIEN AU PRESIDENT FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA RELATIVE A L’APPEL A TROUBLE A L’ORDRE PUBLIC DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA SOCIETE CIVILE (GTSC)

Très chers compatriotes centrafricaines et centrafricains,

L’heure est grave, extrêmement grave.

Les ennemis de la nation, les ennemis de la paix et de l’unité de notre peuple sont plus jamais déterminés à mettre à mal l’unité nationale, la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

Les institutions de la République sont menacées et notre jeune démocratie est mise à grande épreuve par les bourreaux de la Centrafrique.

En effet, non satisfaits de l’échec de leur sinistre plan de déstabilisation de la République avec la tragédie qu’ils ont savamment orchestrée et mis en œuvre en la paroisse Notre Dame de Fatima et qui a occasionné de nombreux morts et blessés innocents, nos bourreaux, ceux qui se sont abreuvés et s’abreuvent encore du sang des centrafricains, ont décidé de poursuivre leur œuvre macabre en appelant une fois de plus à une journée ville morte et concert de casseroles du mercredi 09 au vendredi 11 mai 2018 à Bangui.

Non, TROP C’EST TROP.

Gervais LAKOSSO, BENINGA CRESCENT, Joseph BENDOUNGA, Jean-Serge BOKASSA, leur Ayatollah Simplice Aurélien ZINGAS et leur Mollah Abdou Karim MECKASSOUA avec la complicité de certains membres du Gouvernement, Conseillers à la Primature et à la Présidence, des membres du Cabinet de l’Assemblée Nationale, désavoués par les centrafricains dans leur scénario apocalyptique de prise de pouvoir par la force, se sont définitivement résolus à mettre à genou les institutions de la République en faisant appel à leur bras armé Nimery Djamous MATAR alias FORCE et ses djihadistes et terroristes du Km5, Abdoulaye HISSEIN, Noureidine ADAM et leur sinistre Porte-parole Siddik ABDOULAYE.

Pour essuyer ce cuisant échec et de manière éhontée, ils appellent à l’organisation d’une ville-morte et d’un concert de casseroles qu’ils savent pertinemment qu’ils n’auront pas lieu car les centrafricains ont compris leur manège et ont désormais décidé de dire non à cette stratégie suicidaire.

En tout cas de cause, nos ennemis sont désormais connus, ceux qui se cachaient hier derrière leur petit doigt ont décidé de jouer à visage découvert, Dieu merci le Peuple centrafricain connait ainsi le visage de ses bourreaux et décidera le jour venu du sort à leur réserver.

De même les centrafricains ont déjà identifié les véhicules masqués et peints de la couleur des Nations-Unies à bord desquels nos ennemis circulent pour mettre en exécution leurs projets funestes contre notre population afin de pousser à un soulèvement populaire.

NOUS PRENONS A TEMOIN LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE FACE A CES MANŒUVRES QUI RISQUENT DE COMPROMETTRE GRAVEMENT LE FRAGILE EQUILIBRE ACQUIS PAR BEAUCOUP DE SACRIFICES, ET NOUS EN APPELONS UNE FOIS DE PLUS A SES AUTEURS DE REGARDER LA SOUFFRANCE DES CENTRAFRICAINS ET FAIRE MARCJE ARRI7RE DANS CETTE LOGIQUE DU SUICIDE COLLECTIF.

Le Peuple centrafricain a beaucoup souffert et refuse d’être l’otage d’un groupuscule de manipulateurs et chantres du désespoir, de la haine et de la division.

Nous lançons un appel à la vigilance accrue de toutes les centrafricaines et tous les centrafricains pour qu’ensemble nous puissions barrer la route définitivement à ceux-là qui ne rêvent que de l’effondrement total de notre cher et beau pays la République Centrafricaine.

Les familles endeuillées pleurent encore leurs morts et ce n’est pas le moment de jeter de l’huile sur le feu encore ardent.

Que LAKOSSO, BENINGA, DENDOUNGA, ZINGAS, et MECKASSOUA nous laissent enterrer les morts qu’ils ont mis sur nos bras et qu’ils reviennent à la maison pour qu’ensemble on puisse enfin dire « PLUS JAMAIS ÇA »

Peuple centrafricain, il est venu le temps de barrer la route à tes imposteurs.

Lève-toi comme un seul homme et dit non à la manipulation.

Tous ensemble nous vaincrons.

Que ceux qui ont des oreilles entendent.

Vive la République Centrafricaine unie.

Fait à Bangui, le 08 mai 2018

 

Le Porte-parole des Comités de Soutien au

Président de la République Faustin Archange TOUADERA

 

 

Blaise Didacien KOSSIMATCHI

 

 

 




Laisser un commentaire