Handball : le nouveau bureau de la fédération de Handball autorisé par le TAS a exercé sur toute l’étendue du territoire national

20160616_122215Kangbi-ndara.info/ Telle est la décision rendue publique, jeudi 16 juin 2016, à l’issue de l’audience du Tribunal Arbitral du Sport, réuni au siège du CNOSCA (Comité National Olympique et Sportif Centrafricain).

Cette audience a été convoquée suite à une requête du président élu de la Fédération Centrafricaine de Handball, Tahiri Zeinou Zed, contre deux textes officiels signés par le ministre en charge des sports, Silvère Ngarso, portant suspension des activités du bureau sortant et entrant de ladite fédération. Les deux textes signés par le ministre Ngarso, dont l’un est une note de service daté du 2 juin ensuite une décision le 6 juin sont nuls et non avenus d’où l’immixtion des pouvoirs publics dans les affaires des fédérations nationales sportives.

Le chef du département des sports ne s’est contenté que des rapports qui lui ont été faits par certains cadres du ministère pour prendre une telle décision ; or il devait jouer le rôle de conciliateur entre les différentes parties pour pouvoir trouver une solution à ce malentendu  intervenu après l’assemblée générale ordinaire et élective qui avait eu lieu le 14 mai 2016 dans l’une des salles de conférence du complexe sportif Barthelemy Boganda, sous la supervision du président du CNOSCA, Gilles Gilbert Gresenguet.

Informé de cette « dérive et bassesse » du ministre des sports, le CNOCA a réagi par une note pour attirer l’attention du ministre Ngarso sur certains faits ;

1- l’assemblée générale élective du 14 mai 2016 a été observée par le président du CNOSCA mais aussi par les représentants du ministère des sports ;

2- L’ancien président battu à l’issue du vote et a reconnu sa défaite pour ainsi salué le président élu devant toute l’assistance ;

3- Devant les contestations d’une partie de l’électorat de la fédération, le président du CNOSCA avait indiqué lors d’une interview que le Tribunal Arbitral du Sport était la seule voie de recours.

Pire encore, le ministre s’est permis de nommer l’un des candidats déchus comme entraineur qui doit encadrer l’équipe nationale de handball (garçons et filles) et qui doit participer au Challenge Trophy qui aura lieu à partir du 1er juillet 2016 à Kinshasa en RDC.

Le ministre Silvère Ngarso doit savoir que les fédérations nationales sportives sont des associations privées, entretiennent seulement  un partenariat avec le ministère conformément à la loi sur le fonctionnement des associations du 27 mai 1961.

Bref la décision du TAS vient mettre fin à cette crise au sein de la famille des handballeurs déclenchée par Silvère Ngarso si les candidats déchus et le ministre des sports ne sont pas satisfaits du délibéré du TAS. Ils peuvent se plaindre auprès du TAS international à Lausanne en Suisse.

En attendant le nouveau bureau peut se réjouir de cette deuxième victoire et commencé à dérouler son programme de développement du handball ainsi que la préparation du Challenge Trophy de Kinshasa 2016.

Dossier à suivre

Terence GAVENNE

Comments

comments




Laisser un commentaire