Le Maire absent : les déchets jubilent, les hautes herbes rampent vers la présidence

Kangbi-ndara.info/ C’est en effet l’objectif recherché de Dame insalubrité qui depuis l’avènement du nouveau maire de Bangui étend imperturbablement son empire de déchets et d’ordures dans toute la capitale. Avec le ras le bol exprimé du personnel municipale la semaine du 10 octobre dernier et l’absence du Maire dans la capitale, les ordures et hautes herbes s’immunisent et gagnent le pari d’enkyster l’environnement sanitaire des Banguissois avant de marcher sur le palais de la Renaissance.

mairieEncore une fois, nul besoin de consulter un médium pour présager la direction vers laquelle se dirige la nouvelle Mairie de Bangui. Si les choses paraissent plus simple pour le commun des mortels, et bien, il n’en n’est point pour le nouveau Maire Emile Raymond Nakombo qui n’a pas encore cessé de mastiquer le capuchon de son stylo. Une habitude d’écoliers qui illustre au pédagogue avertie le type d’élève à évaluer. Les hautes herbes polluantes adorent les mastiqueurs de capuchons. L’alibi du moment est lié au climat qui ne se révèle pas du tout clément pour le Maire Nakombo qui vient de prendre service après avoir passé plusieurs années d’absence administrative.  Son absence de ces derniers temps facilite les choses à Dame insalubrité dans sa mission de pourrir la salubrité à Bangui.

Les hautes herbes poussent quasiment de partout et envisagent une marche en direction du palais de la Renaissance car c’est à cet endroit précis qu’elles crieront VICTOIRE sur la nouvelle Mairie. Une victoire rampante de Dame insalubrité non seulement sur la Mairie et les nouvelles Autorités en place depuis mars dernier mais aussi sur certains Banguissois qui bras croisés attendent que la Mairie visiblement déjà très essoufflée, à peine monter sur le ring, vienne  déblayer les petites herbes sur les allers des toilettes ou d’enlever avec une pelleteuse les défécations à l’aire libre derrières le bistrot de la ménagère.

C’est résolument un combat de tous compris l’Onasport qui laisse pousser les herbes autours des joyaux sportifs centrafricains. Un Banguissois parait comprendre. Il s’agit de Bienvenu Paradis Gbadora, organisateur de la kermesse dénommée La paix n’a pas de prix qui dégage depuis dimanche 16 octobre 2016 les hautes herbes barrant la vue derrière le stade précisément dans l’espace qui jouxte le terrain d’entraînement de Tempête Mocaf même si c’est évidemment à but lucratif.

En observant une démarche scientifique digne aux héritiers des cancres, l’on n’aura pas à concocter des formules chimiques vertigineuses et des théories mathématiques complexes pour déduire que la Mairie n’a pas meilleur allié que son personnel organisé pour défier l’insalubrité et s’affirmer ensuite à hauteur de sa noble mission. Or, ce personnel dont certains grognent, bêlent, aboient, roucoulent et rugissent à tue-tête pour leurs arriérés de salaire ne semblent pas disposer à aider d’un iota le nouveau Maire dans l’accomplissement de ses tâches. Le Maire ne ferait-il pas preuve d’attention envers ses collaborateurs ? Bien sûr, la condition, selon le personnel de la Mairie, est d’avoir du plomb dans l’estomac pour bien lutter contre les ordures, les déchets et les capricieuses hautes herbes substituées à la voirie urbaine. Tout travail mérite salaire dit-on.

Somme de tout, le Maire ne doit pas s’avouer dominé par la grève de son personnel et de l’avancée crapuleuse des ordures dans la ville. Pour un problème, il peut y avoir mille solutions. Parmi tant de solutions, certains banguissois sont prêts à être des bénévoles pour lutter contre l’insalubrité. Que la lutte soit initiée par la Mairie bien sûr ! Les chefs de quartiers pourraient aussi jouer plusieurs rôles et mis à contribution. Après les interminables et stériles réunions, il faut passer à l‘acte pour rassurer. La tâche du nouveau Maire est très délicate. Il devait s’entourer de certaines garanties pour mieux surpasser certaines casse-têtes. De toutes les façons, l’on ne sent pas la Mairie de Bangui. L’on voudrait écrire mieux sur la Mairie que de rappeler hebdomadairement la gênante présence de déchets et ordures dans la capitale !

Paul Morais

Comments

comments




Laisser un commentaire