Aéroport Bangui M’Poko : la Commissaire de police relevée de ses fonctions

Kangbi-ndara.info/ Nicole Tatali, commandante de police sans promotion depuis huit ans vient d’être relevée de ses fonctions de Commissaire de la police frontières le 01 juillet 2018. Le contraire de l’attente populaire.

En République Centrafricaine, l’excellence se paie le plus souvent en monnaie de singe.

C’est la regrettable réalité que vienne d’embrasser la Commandante de police centrafricaine Nicole Tatali, détachée depuis plusieurs années à l’Aéroport Bangui M’Poko.

Un simple décret présidentiel sur proposition d’un chef de département aux motivations confuses suffit pour faire en Centrafrique le beau et mauvais temps là où un grand nombre estime le sol productif et irrigable.

L’opinion nationale s’interroge encore pour cerner la motivation d’un tel changement en raison de la qualité du travail fourni par cette policière expérimentée, sa dextérité dans l’exercice de ses fonctions et le sens de responsabilité qu’elle dégage par son omniprésence dans les différents salons et sur le tarmac de l’Aéroport International Bangui M’Poko.

Près d’une centaine de trafiquants de drogue ont été appréhendés et mis aux arrêts et plusieurs dizaines d’autres personnes en situation irrégulière d’entrée sur le sol centrafricain ont été reconduites aux frontières du pays par Nicole Tatali.

D’avril à juin 2018, sous la vigilance de cette brave commandant de police censée servir de modèle aux autorités centrafricaines afin de responsabiliser davantage de femmes à des postes de confiance, les agents de la SICASS ont filtré plusieurs faux documents par devers certains étrangers.

Le mois dernier, la presse nationale a vendu les mérites de Nicole Tatali. Contrairement à l’attente d’un grand nombre, c’est celle qui devrait être adoubée qui est remerciée à la centrafricaine.

Le moment est-il propice du point de vue hiérarchique pour une telle décision ? A-t-elle goutée au fruit défendu ?

L’opinion peut se lamenter, le chef a toujours raison en Afrique.

Cette réalité illustre au mieux la manière dont les rares étincelles susceptibles de booster positivement la République Centrafricaine s’éteignent afin de laisser dominer l’obscurité.

Vivement que les jours à venir et les résultats escomptés témoignent en faveur de la décision relevant la Commandante Nicole Tatali !

Kangbi-ndara




Laisser un commentaire