Affaissement de ponts : Saye-voir complète la liste

Une grande portion du pont Saye-voir de l’Avenue Koudoukou à Bangui s’est affaissé ne laissant qu’à peine cinq mètres pour le passage des piétons et véhicules. C’est pendant le passage d’un camion chargé des oignons ce matin 19 juin sous une forte pluie diluvienne qu’une portion du pont déjà très abimée s’est écroulée. Cette infrastructure centrafricaine qui est l’un des rares ponts de la capitale à être d’utilité vient d’être ne demande pas plus que sa réfection.

pontSur les environs vingt mètres de large que fait le pont Saye-voir sur l’Avenue Koudoukou dans le 5e arrondissement de Bangui il ne reste plus qu’approximativement moins de cinq mètres pour la libre circulation des personnes et engins. Ecrouler ce matin 19 sous une forte pluie qui a causée des dégâts faisant même des sans abris à Bangui. Ce pont est l’un des trois artères qui relient l’ouest de la capitale au reste des arrondissements.

Le pont Saye-voir ne demande pas plus que sa réfection immédiate. Vicky Yalinga, un habitant du quartier Miskine dans  le 5e arrondissement ne trouve pas cela étonnant « je savais depuis longtemps que cela arriverai. Ce pont est fatigué depuis des années, malgré tout  les autorités n’ont pris aucun soin de le réparer ».

Pourtant ce pont a été réfectionné il y à peine une année et l’entreprise en charge de la réfection a laissé entendre qu’il tiendra pendant 25 années. Cet affaissement à moins d’une année prouve le contraire du calcul fait par les ingénieurs qui ont réhabilité le pont Saye-voir.

De ce fait, Saye-voir complète la liste des ponts écroulés à Bangui en occurrence ceux de Langbashi dans le 6e arrondissement et des Castors dans le 3e arrondissement. Les nouvelles autorités centrafricaines ont du pain sur la planche.

Kangbi-ndara.net

Comments

comments




Laisser un commentaire