Affrontement : l’ex-Séléka affirme mettre en déroute les combattants de l’UPC d’Ali Ndarass à Ouandago

Kangbi-ndara.info, Un chef militaire d l'ex-Séléka affirme que le calme est revenu dans les villes de Ouandago et Batangafo ce 21 juin après avoir  l'UPC du général Ndarass. L'UPC et une branche dissidente de l'ex rébellion de la Séléka qui a porté Michel Djotodia au pouvoir en 2013. Un bilan d'au moins cinq morts.

slkLa nouvelle des affrontements dans la ville de Batangafo est parvenue tôt à Bangui et l'on voudrait en avoir le cœur net sur les origines.

« Ce sont des hommes armés venus au nom de l'UPC  du général Ali Ndarass qui ont tenté de dépouiller des éleveurs de leurs bœufs à Ouandago.  A notre arrivée sur les lieux il y a eu des accrochages avant qu'ils ne prennent la fuite. Nous les avions repoussé et pourchassé jusqu'à Batangafo. C'est pourquoi il y a eu des bruits d'armes dans la ville. Mais tout est calme à présents. » vient d'expliquer Moussa Malloud de l'ex rébellion de la Séléka à Kangbi-ndara. Il indique aussi que les combats d'hier visaient a empêcher l'UPC de commettre un forfait dont la responsabilité reviendra à l'ex-Séléka.

Moussa Maloud n'a pas fourni de bilan au terme des combats, ni du côté de l'ex-Séléka ni de l'UPC. Selon lui cela fait partie des stratégies militaires.

Selon un habitant de Batangafo joint au téléphone le bilan  provisoire fait état de 11 blessés et de quatre morts du côté militaire et d'un civil tué par balle perdue à Batangafo. La source d'insister qu'elle n'aiet point de données précises en terme de bilan mais qu'il y aurait des morts de part et d'autres.

Kangbi-ndara

Comments

comments




Laisser un commentaire