Affrontements entre RJ et MNLC à Paoua : Al Khatim tué

Kangbindara.info/  Al Khatim est tué la semaine du 08 janvier 2018 à Paoua au nord de la Centrafrique où les violences armées ont fait plus d’une centaine de mort et d’importants dégâts matériels. Hier 14 janvier 2018 à Kaga Bandoro, Al Khatim a accueilli la délégation du CICR conduite par son représentant en Centrafrique.

Ces rumeurs persistantes racontent aussi dans la capitale centrafricaine qu’il ne s’agit pas du chef rebelle Al Khatim mais de l’ex numéro deux de la Séléka et actuel leader du Front Populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) Noureddine Adam qui serait tué non loin de Paoua par les hommes de Révolution Justice (RJ) de l’ancien membre du Gouvernement de la transition et chef rebelle Armel Ningatoloum Sayo.

Quel Alkhatim est-il réellement mort ?

Selon les recoupements de KN, le rebelle tué à Paoua du nom d’Al Khatim que l’on fait écho à Bangui est du rang du général autoproclamé Ahmat Bahar du Mouvement National pour la Libération de la République Centrafricaine (MNLC) dont les positions dans le nord-ouest centrafricain ont été signalées par Martin Ziguélé, député de cette localité.

En outre, le chef rebelle Mahamat Alkhatim du Mouvement du Peuple Centrafricain (MPC) aussi appelé « Siriri », ayant signé avec le Gouvernement centrafricain un cessez le feu et qui prétend l’observer, respire la santé et est en vie. Celui-ci a reçu, à Kaga Bandoro, le dimanche dernier en début d’après-midi neuf membres du CICR.

Pour balayer ces rumeurs gênantes, le vivant Mahamat Alkhatim pose en photo le samedi 13 janvier 2018 aux côtés de son porte-parole Aboulkhassim Algoni Tidjani. Laquelle photo a été publiée le même jour sur le mur Facebook du porte-parole du MPC.

Selon diverses sources humanitaires en Centrafrique, les affrontements entre le RJ et le MNLC à Paoua ayant coûtés la vie à Al Khatim de Bahar ont fait plus d’une centaine de morts et près de 70.000 personnes déplacées au Tchad et au centre Paoua.

Kangbi ndara

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire