Alerte ! Des étrangers non répertoriés sur le sol centrafricain

Kangbi-ndara.info/ La fabrication et la gestion des cartes d’identités, des passeports et des cartes de séjour doivent revenir à l’Etat centrafricain et non à une entreprise étrangère. Plusieurs étrangers munis de faux documents circulent librement dans le pays.

La politique sécuritaire centrafricaine ne doit laisser aucune brèche en matière de sécurité publique  pour ne pas cautionner les erreurs du passé. Il faudrait l’adapter aux réalités en espèce car des cartes d’identités, les passeports et les cartes de séjour se confectionnent actuellement au quartier. Certains agents de police délivrent mêmes des cartes de séjour antidatées aux étrangers au su de leurs frères d'armes. Sans doute, le ministère de la Sécurité Publique en sait une chose.

Même si la Centrafrique est encore lon de remedier à la porosité de ses frontières, elle peut du moinsdanger barrer la route aux faux détenteurs de documents administratifs. L’on sait à Bangui qu’il y a chez des particuliers plusieurs stocks de cartes d’identités, de passeports et cartes de séjour.  Il incombe donc au ministre en charge de la Sécurité Publique, de l’Immigration-Emigration de prendre ses responsabilités et trouver des mesures coercitives imminentes. Ce sujet  ayant déjà été débattu au conseil des ministres ne devrait souffrir d’applicabilité. Ce faisant permet aussi à l’Etat de renflouer ses caisses car la fraude constitue un véritable manque à gagner. Aussi, les agents de sécurité contrôlera au mieux la base es données et le recensement des étrangers.  

Que le gouvernement réagisse !

Jynali

Comments

comments




Laisser un commentaire