Aller-retour Paris-Bangui : Ozaguin Oz va-t-il suivre « les éclipsés » ?

Kangbin-ndara.com / Bangui-Paris n’a plus de secret pour l’artiste centrafricain Ozaguin Oz qui multiplie cette année 2015 des allers retours entre la France et la République centrafricaine.  Son prochain départ pour la métropole où il participera à la fête de la musique est prévu le 17 juin 2015. Va-t-il y rester ?

C’est pendant son dernier spectacle du 11 juin 2015 au Bar dancing Mbiyé co organisé par le conseiller national Florent Sokambi, assisté par l’ambassadeur de France à Bangui Charles Malinas et le Directeur de l’Alliance française de Bangui, que le roi de la rumba centrafricaine a annoncé son départ prochain à Paris.

« Ozaguin et son orchestre sont géniaux, le public chante ses morceaux par cœur, il y a une espèce de communion entre Ozaguin et son public, c’est formidable », mot d’encouragement e Charles Malinas au sortir du concert d’Oz à Mbiyé.

« Cette fois je réponds à appel d’un centre culturel en région française, je vais préparer le terrain pour tout l’orchestre. En faisant des allers retours, j’ai gagné la confiance de nos partenaires particulièrement celle de l’ambassade de France  qui promet le visa à tous les membres du groupe en guise d’encouragement. J’ai prouvé ma capacité de manager en ramenant Igorta Nzambé à Bangui car beaucoup pensais que nous allons nous éclipser comme l’ont fait beaucoup. Pour cela mes partenaires ont accepté que je parte prochainement avec le groupe mais le défis est de revenir avec tous ses membres.  Je ne faillirai à cette mission », explique Ozaguin.

De retour de son dernier voyage au pays de Florent Pagny, la star de la rumba centrafricaine a mis sur flotte une Fiat verte qu’il roule dans Bangui,  « la classe !»  Son prochain single intitulé : Kota bè (jalousie), enregistré dimanche dernier au Studio Sol Fayer à Bangui sera mixé en France. Ce son retraçant le passé sombre de l’artiste est un succès assuré car son avant-gout à Mbiyé a emporté toute l’assistance. Dynacor Ngoïta, animateur fétiche à Radio Ndeke Luka peut en témoigner !

Ozaguin résistera-t-il toujours à la tentation de disparaitre dans la nature à l’instar de certains artistes athlètes éclipsés discrètement en France ?

 

La rédaction

Comments

comments