An 2 de Touadera : Pascal Bida Koyagbele donne son point de vue

Kangbi-ndara.info/ « Les choses vont de mieux en mieux et il y a une évolution significative sur le plan militaire et économique ». C’est en ces mots que Pascal Bida Koyagbele, leader du Mouvement Kité, branche politique de l’Association des paysans de Centrafrique (APC) s’est félicité ce 05 avril 2018 du bilan des ans au pouvoir du Président Faustin Archange Touadera.

Aujourd’hui, devant la presse nationale, c’est un Pascal Bida Koyagbele différent, moralisateur, peu prolixe, édulcorant, bon enfant et très conciliant.

Il a présenté le Mouvement Kité comme une association alliée du pouvoir centrafricain en place. De part cette alliance, Pascale Bida Koyagbele, en sa qualité de leader dudit mouvement, tient à partager son appréciation en ce qui se rapporte aux résultats escomptés par le Président Faustin Archange Touadera et son Gouvernement après deux ans de gestion.

Du point de vue de cet allié de première heure du président centrafricain qui n’a pas quitté la barque comme bon nombre l’ont fait en raison de leurs besoins physiologiques, le bilan des deux ans du Président Faustin Archange Touadera est positif au regard des progrès significatifs en faveur de la reconstruction de l’armée et du relèvement économique.

En effet, le leader des paysans centrafricains a fortement salué l’audace, le courage et l’intelligence qui ont animé les autorités centrafricaines à se rapprocher de la deuxième puissance militaire au monde qu’est la Russie pour tenter d’endiguer le problème d’insécurité persistante malgré le retour à la légalité constitutionnelle depuis 2016.

« L’armée centrafricaine n’a jamais été dans une telle capacité d’action comme perçue récemment à Béréngo », s’est-il enthousiasmé tout en comparant les 14 mois de formation de 600 soldats de l’EUTM contre seulement 25 jours pour que les instructeurs russes transforment 200 éléments des forces armées centrafricaines à de véritables « ninja » prêts à parer toute éventualité.

Pascal Bida Koyagbele a aussi perçu une réelle volonté politique exprimée avec la hausse des recettes internes et externes en dépit de l’occupation par les groupes armés de plus de 75% du territoire. Il qualifie de « prouesse » le fait que le gouvernement a réussi à payer les fonctionnaires régulièrement contrairement à bien d’autres régimes compris celui de la Séléka qui a amassé des arriérés de salaires.

Le leader paysan Pascale Bida Koyagbele, qui tient à ne pas faire un lien entre cette sortie médiatique aux positionnements de certains hommes politiques du pays avant l’anniversaire de l’investiture du Président Touadera, estime que le pouvoir en place ne peut tout faire en deux ans et exhorte les centrafricains à ne pas se laisser distraire par des « faux donneurs de leçon » qui une fois au pouvoir ne pourraient faire mieux que le régime actuel.

Enfin, Pascal Bida Koyagbele rappelle aux Centrafricains la chance que leur pays a pour jouir d’un partenariat à plusieurs volts avec la Russie, une chance convoitée sans succès par de nombreux pays. Il souhaite à ce que ses compatriotes saisissent l’opportunité en reléguant les querelles inutiles autour du pouvoir.

« C’est un exploit, une prouesse diplomatique réalisé par le régime de Touadera », a-t-il conclut

Kangbi-ndara




Laisser un commentaire