An III du Président Touadéra : le chariot du progrès ne s’arrête pas…

Kangbi-ndara.info/Les trois années du Professeur Faustin Archange Touadéra éclosent une   brillante lutte de libération d’un peuple meurtri par deux décennies d’instabilité politique et socioéconomique. Les trois années du Président Touadera souffle un élan définitif et effectif de retour à la normalité et le foisonnement déterminant des relations diplomatiques au beau fixe…

Leader du mouvement patriotique « Cœurs unis », le président de la République Faustin Archange Touadéra s’est démarqué et a surpris tout un peuple aux contours difficiles de résolution d’une crise qu’il a hérité de ses prédécesseurs.

Les derniers événements politiques nationaux dont le président a si intelligemment dévié les pièges ont surpris tout le monde ; que le président se rabaisse pour considérer les revendications des groupes armés au sortir des pourparlers, étonne et laisse confus les opposants et les ennemis de la paix, qui voudraient de ce fait, user de ce non-rassemblement, rebasculer le peuple dans le sang et dans une guerre ridicule.

Alors, quand le président se rabaisse, accepte les revendications venant de ça et là, il fait de choix difficiles pour éviter au peuple ce que nous avons précités. Il veut aller vers une paix durable et définitive, conditions préalables à tout essor, à tout développement.

Le dialogue que prône le président de la République durant ses trois ans de pouvoir a ouvert la voie à plusieurs réalisations fondamentales sur tous les plans, notamment diplomatiques, politiques, socioéconomiques et judicaires.

Au plan diplomatique, une aura propice a dégagé un solide rapprochement entre l’Union européenne, les Etats-Unis, la Russie, la France, la Chine, le Japon, le Portugal… et  le pays,  dont les soutiens et aides multiples ont permis de répondre aux piliers I,II et III du  RCPCA relatifs au rétablissement de la paix , de la sécurité, de la réconciliation nationale, au renouvellement du contrat social entre l’Etat et sa population, au renforcement de sa présence dans toutes les régions, à la promotion du relèvement économique et à la relance des secteurs productifs,  aux fins d’offrir aux populations des activités génératrices de revenus et surtout,  de procéder  à l’incitation des investissements étrangers, susceptibles de stimuler le climat des affaires.

Sur le plan socioéconomique, nous remarquons ici et là, des ouvrages, des travaux publics pour assainir et urbaniser les villes de Bangui et celles de provinces. De ces travaux naissent des emplois, des contrats avec les entreprises, ONG nationales, pour absorber le chômage, la délinquance, et redynamiser le secteur privé. Aussi, d’importants financements étrangers ont aidé à la compensation du déficit de l’assiette fiscale nationale que supportaient les recettes publiques.

 En sus, du secteur politico-judiciaire  est aboutie   l’ouverture aux autres  sensibilités politiques,  pour la formation du gouvernement inclusif, alors que  le système judiciaire est renforcé et appuyé grâce aux  partenaires, pour éradiquer  définitivement l’impunité.

Cela suppose des sacrifices, des concessions, pour aboutir aux desseins du feu président fondateur B-Boganda : « Unité-Dignité-Travail ». Et donc, il ne peut avoir d’unité sans   rassembler tout le monde autour de  la  vision actuelle du chef de l’Etat, celle de brandir le dialogue pour tout différend, toute incompréhension.

La reconquête du territoire national et son intégrité passe par la formation continue des forces de défense, de l’ordre et de sécurité, ainsi que leur redéploiement effectif dans les villes provinces.

Soutenons afin le président de la République, pour laisser aux générations futures un avenir radieux, épanoui et prospère. Le peuple aspire au changement, à la stabilité, pour panser les cœurs et regarder vers le futur…

Max Kassaï pour Kangbi-ndara




Laisser un commentaire