Attaque à l’Eglise de Fatima : plusieurs morts dont un abbé

Kangbi-ndara.info/ Une attaque meurtrière à l’église de Fatima causant une vingtaine de mort et plusieurs blessés. Parmi les morts un abbé catholique.

Les fidèles catholiques venus de différentes paroisses de l’archidiocèse de Bangui se sont rassemblés pour une messe d’hommage à saint joseph, patron des travailleurs selon l’église catholique, sont pris  pour cible par des assaillants, assimilés aux bandits venus du pk5.

Selon les premières informations en main, Moussa empereur, un homme du rang du groupe d’autodéfense du PK 5 aurait été blessé par les forces de sécurité intérieure non loin de l’Eglise Saint Joseph de Fatima.

En représailles, des éléments venus du PK 5 en arme, grenade, sur les motos, ont pris d’assaut l’église de Fatima.

D’autres versions révèlent que les représailles visaient à prendre en otage la seconde épouse de l’actuel Chef de l’Etat centrafricain mais l’opération a fait chou-blanc.

« Tout le monde priant à l’intérieur quand ils avaient lancé des grenades. Quelques-uns ont escaladé la  clôture de l’église pour tirer à bout portant sur tout ce qui bouge. J’ai vu plusieurs corps allongés. En battant en retraite, les assaillants ont exprimé leur satisfaction en tirant en l’air », Témoigne un jeune du quartier Fatima.

A en croire des sources hospitalières à Bangui, l’attaque a fait au moins une vingtaine de morts dont un abbé en la personne d’Albert Toungoumalet Baba et plusieurs dizaines de blessés.

Les Banguissois déplorent encore le temps mis par les casques bleus (près de 3 heures) avant de descendre sur les lieux.

L’archevêque de Bangui Dieudonné Nzapalainga depuis Maroc par la voix de son vicaire appelle les chrétiens  à la retenue et au calme.

Le gouvernement quant à lui a appelé les populations au calme et à la retenue. Son message semble être perçu car en dépit de la gravité des faits, le pire a été évité.

Rappelons que c’est la deuxième fois que cette église est prise d’assaut par les assaillants, la première en date de 2O14 dont une quinzaine de personnes aurait été tuée.

                                                                                                                                               Renaud Davy Yagoad    




Laisser un commentaire