Attentats de N’Djamena : lettre de condoléances du Conseiller national Florent Sokambi au peuple tchadien

CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION                                                                                                                                                 REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

               —————–                                                                                                                                                                                    Unité-Dignité-Travail

Groupe d’Amitié Interparlementaire                                          ———–

            Centrafrique/Tchad

               —————-

  N°001 : Réf.CNT/GAI-CA/TCH.15                                                                                                                                              Bangui, le 18 juin 2015

 

Lettre de condoléances

 

A Son Excellence Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad, Chef de l’Etat

Au Très Honorable Haroun KABADI, Président de l’Assemblée Nationale du Tchad

Aux Députés Tchadiens

Et au Peuple Tchadien

 

Excellence, Mesdames et Messieurs,  

Au lendemain de l’attentat barbare et meurtrier perpétré par des groupes terroristes au cœur de N’Djamena, principalement au Commissariat de Police et à l’Ecole Nationale de Police, causant 34 victimes ainsi qu’une centaine de blessés parmi les policiers, c’est avec une grande et vive émotion que j’adresse mes condoléances les plus attristées, à Son Excellence Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad, Chef de l’Etat, au Très Honorable Haroun KABADI, Président de l’Assemblée Nationale du Tchad, aux Collègues Députés tchadiens ainsi qu’à tout le Peuple Frère du Tchad.

Au nom des Conseillers Nationaux de la République Centrafricaine membres du Groupe d’Amitié Interparlementaire Centrafrique-Tchad et au nom des membres de l’Association Centrafricaine pour la Sauvegarde du Bassin du Lac Tchad (ACSBLT) que j’ai l’honneur de présider. Je partage avec le peuple frère du Tchad, avec le gouvernement et avec le parlement du Tchad, les blessures de  la douleur profonde causée par les ennemis de la paix  et les rassure de notre indéfectible  soutien et notre entier encouragement en cette circonstance particulièrement éprouvante.

Je condamne avec force ces actes de  terrorisme qui sont dans toutes leurs formes la négation même des fondements de l’humanité, des valeurs cardinales de la démocratie et des idéaux humanistes qui constituent le fond commun de notre  communauté de la sous-région d’Afrique centrale.

Je mesure pleinement la portée des défis du terrorisme auxquels le Tchad devra  faire face et je souhaite surtout à ses vaillants fils et filles : « bon courage ».

J’ai la conviction que votre détermination à continuer la lutte contre ce drame offrira de nouvelles opportunités en vue du renforcement de la sécurité et de la consolidation de la paix propices au développement de votre pays et de toute la sous-région d’Afrique centrale.

C’est à cette occasion, que je me propose d’effectuer dans un proche avenir un déplacement à N’Djamena en vue de manifester ma solidarité avec le peuple frère du Tchad.

En vous réitérant mes vœux de paix, de stabilité et de bonheur, je vous prie d’agréer,  Excellence, Mesdames et Messieurs, l’expression de ma  considération distinguée.

 

Le Président du Groupe d’Amitié Interparlementaire Centrafrique/Tchad

 

Honorable Florent Joël YATIBINGUI SOKAMBI,

Conseiller National de Transition de la République Centrafricaine, Ancien Rapporteur Général de la Commission Affaires Etrangères, Président du Groupe d’Amitié Centrafrique-Tchad, Président de l’Association Centrafricaine pour la Sauvegarde du Bassin du Lac Tchad (ACSBLT)

Comments

comments