Baboua : des violences entre Anti-Balaka et Minusca font 4 morts et des blessés

 (RJDH)—Un regain de violences s’est constaté dans la ville de Baboua (Ouest), entre les Anti-Balaka et les forces de la Minusca, mercredi 19 novembre après une tentative de désarmement à Cantonnier, une ville tampon entre la Centrafrique et le Cameroun. Selon une source hospitalière, quatre personnes ont trouvé la mort et quatre autres sont blessées.

2014ecpa207j083_003Selon les témoignages, les Anti-Balaka basés dans la localité sont pointés du doigt dans des multiples cas de braquage, provoquant des tensions avec les voisins du Cameroun. C’est lors d’une opération de désarmement de ces miliciens qu’il a eu accrochage.

Une source de la Minusca de la ville a précisé que les casques bleus ont agi conformément à leur mandant. « C’est dans ce cadre que les éléments de la Minusca ont voulu désarmer certains Anti-Balaka soupçonnés être des braqueurs. Malheureusement, ils ont  tiré sur les forces », a expliqué une source proche de la Minusca dans la ville.

Une source de la police centrafricaine a confié au RJDH que la frontière camerounaise est actuellement fermée. « Personne n’entre ni ne sorte », a lancé cette source.

Il ya environ un mois, un accrochage avait eu lieu entre les miliciens Anti-Balaka et les forces camerounaises (Bataillon d’Intervention Rapide), provoquant la fermeture de la frontière et occasionnant des pertes en vies humaines ainsi que de nombreux déplacés./Job Mohouna

 

Comments

comments