Bangui : plusieurs morts dont deux casques bleus à la sortie nord de Bangui

Kangbi-ndara.info / Regain de violences dans la partie nord de la capitale centrafricaine précisément à Gobongo un des bastions des Antibalaka où plusieurs personnes viennent d’être tuées par balles dont deux casques bleus rwandais, selon le témoignage des habitants.

fddsdsdLes combats se poursuivent à l'heure où nous mettons cet article sous presse à Gobongo juste au niveau de la centrale électrique qui jouxte le lycée dudit quartier et la colline de l’Hôpital de l’Amitié.

Selon les témoignages de quelques habitants, les Antibalaka de ce secteur ont fait sauter les pneus d’un camion ayant à son bord quelques sujets musulmans en partance vers les villes du Centre-est avant d’y jeter une grenade faisant des morts et blessés. Les pilleurs ont vidé tout le contenu du camion en présence de la Minusca burundaise.

D’après les habitants, le bilan humain à Gobongo fait état de plusieurs morts dont deux soldats rwandais de la Minusca et plusieurs blessés dans les différents points de combat entre les Antibalaka et les casques bleus. La Minusca ne s’est encore prononcée pour confirmer cette perte humaine mais par contre a laissé entendre lors de sa conférence de presse hebdomadaire de ce matin qu’elle n’a pas autorisée la protection d’un déplacement massif des musulmans centrafricains dont elle n’a pas connaissance.

Une habitante jointe au téléphone derrière le lycée Gobongo a confirmé que la nouvelle de deux casques bleus abattus circule tout le quartier et par extension tout Bangui.

A l’origine du regain des violences qui se poursuivent dans la partie nord centrafricain une l’alerte donnée relative au déplacement de masse des musulmans du Km5 vers Pk 12. Les Antibalaka informés ont tout mis en œuvre pour empêcher la sortie du convoi.

Plusieurs personnes témoignent encore à Bangui que ce matin en traversant divers quartiers, il y a eu jets de pierres entre les sujets musulmans et leurs compatriotes chrétiens faisant des blessés le long de l’Avenue Boganda. Cet incident  est l’élément déclencheur des hostilités de la journée.

Chaperon Bleu

Comments

comments




Laisser un commentaire