Bangui : reprise normale des activités sous haute surveillance des forces de l’ordre

Kangbi-ndara.info / Une nouvelle semaine vient de débuter pour la population Banguissoise ce lundi 5 octobre 2015 après  plus de 7 jours de violences inouïes ayant bloquées toutes activités dans la capitale centrafricaine.

WP_20151005_017Après l’accalmie du week-end dernier place à la reprise des activités dans la capitale centrafricaine sous très haute surveillance des forces nationales et internationales, visibles partout dans les lieux publics.

Le message de la Présidente Catherine Samba-Panza adressé aux forces de l’ordre public relatif à la sécurisation de la reprise du travail à Bangui après la tourmente des jours passés a été bien reçu et mis en application par les concernés.

De la station-service Total du centre-ville et celle jouxtant la place des Martyrs, motos, taxis et véhicules des particuliers forment plusieurs files indiennes pour se réapprovisionner en carburant devant des dispositifs musclés des forces locales et étrangères précisément la Minusca et Sangaris.

Devant les principales banques et les crédits communautaires, des foules nombreuses se précipitent afin de bénéficier des premiers services car les services bancaires et autres doivent fermés à 12 heures.

Au marché Sica dans le 2e arrondissement, les commerçantes étalent au mieux leurs produits, fruits, légumes et autres marchandises régulièrement prisés de leurs clients. Mêmes ambiances au marché Miskine dans le 5e arrondissement et au marché Combattant dans le 8e arrondissement.

Des bars, des salons de coiffure, des gargotéries et agences de voyages ont également rouverts leurs portes.

De bonnes sources gouvernementales, la piste de l’Aéroport international Bangui est de nouveau opérationnelle et des nombreux voyageurs ont quitté la capitale ce jour à destination de Douala à bord de la compagnie locale Karinou Air Lines.

Le souhait de nombreux Banguissois est que ce retour à la vie normale perdure car des rumeurs qui circulent, de bouche à oreille, dans la capitale, en ce qui concerne des réunions qu’entretiennent certaines bandes armées à Bangui et dans l’arrière-pays, ravivent le pessimiste de plus d’un.

Une marche prévue ce jour par la Société Civile n’a pas eu lieu en raison de l’interdiction à manifester jusqu’à nouvel ordre du Ministère centrafricain de l’Intérieur et de la Sécurité Publique.

Par ailleurs, de nombreux fonctionnaires de l’Etat attendent avec impatience le paiement de leur salaire afin de rependre aux besoins qui siennes. Aussi, certaines personnes méfiantes continuent de quitter le 5e arrondissement en direction du 2e et 1er arrondissement moins touchés par les troubles de la semaine dernière.

En définitive, la Présidente Catherine Samba-Panza a annoncé sur son mur Facebook qu’une séance de travail a eu lieu ce lundi 5 octobre 2015 au palais de la Renaissance entre elle et le Premier ministre, Mahamat Kamoun qui a dressé le bilan de la situation à l’Exécutif de la transition. «  Quant à l’organisation des prochaines consultations avec les Forces Vives de la nation annoncées par le Chef de l’Etat de la transition dans son discours à la nation juste après son retour de New York, le Premier Ministre Mahamat KAMOUN a affirmé que les dispositions sont en cours », lit-on sur le mur Facebook présidentiel.

 

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments




Laisser un commentaire