Bida Koyagbélé en acteur humanitaire dans le Nord centrafricain

 

La satisfaction des populations de l’Ouham Péndé a été totale en recevant des dons en vivres et médicaments des mains de l’agro industriel Bida Koyagbélé.

La crise que traverse la République Centrafricaine depuis la prise du pouvoir illégale par la coalition rebelle de la Séléka le 24 mars 2013 a causé une forte dégradation de la situation humanitaire sur l’ensemble du pays. A l’instar de toutes les préfectures centrafricaines asphyxiées par les exactions Séléka, celle de l’Ouham Péndé a été la plus touchée en raison des conflits.

repann911_1Le révolutionnaire et panafricain Bida Koyagbélé explique que c’est la détresse de la population de l'Ouham Péndé qui a motivé  cette action humanitaire. Les conflits généralisés sur l’ensemble du pays empêchent les agriculteurs et éleveurs de vivre et tirer profit de leurs activités tout le long de l’année 2013 et le début de 2014. La crise a aussi détérioré l’environnement sanitaire d’une importante partie de la population. « Nous ne pouvons pas être insensibles face à de pareilles situations. Djotodia et le gouvernement de transition nous ont montré leurs limites en abandonnant le peuple tout entier aux mains des Djihadistes de la Séléka. C’est avec beaucoup d’humanité et de détermination que moi et quelques frères paysans sommes décidés en dépit de l’insécurité chronique dans le Nord centrafricain d’acheminer des vivres et médicaments à nos compatriotes dans le besoin  », laisse-t-il entendre.

Des savons, du sel, du sucre, du café et des tee-shirts portant l'insigne de la révolution Kité ont été reçus par de nombreux bénéficiaires.

Cette aide faite aux personnes nécessiteuses de la région du Centre-Nord de la Centrafrique s’affiche comme un élément de réponse à l’épineux problème d’insécurité alimentaire signalée depuis décembre 2013 par le Programme alimentaire mondiale (PAM).  Le PAM chiffre à 1,1 million le nombre des personnes en proie à l’insécurité alimentaire aigüe en Centrafrique. Réponse également à l’intenable situation sanitaire décriée par la délégation des Médecins Sans Frontières à Bangui.

Une source proche de cette révolution paysanne révèle que Monsieur Bida Koyagbélé a le 29 décembre dernier effectué ce déplacement d’aide aux nécessiteux sous l’escorte d’une poignée de hauts officiers de l’armée centrafricaine et d’une douzaine d’éléments de l’armée sud africaine.

Kangbi Ndara.

Comments

comments




Laisser un commentaire