Bozizé d’accord pour la mise à mort des Antis Balaka indisciplinés.

L’ancien Président centrafricain, François Bozizé opte pour la mise à mort des  Antis Balaka capricieux qui poursuivent les violences en Centrafrique. C’est ce que révèle un enregistrement téléphonique audio publié sur le site d’informations tchadien Alwhida.info.

le-president-centrafricain-francois-bozize-a-quitte-bangui-photo-afp-sia-kambouFinalement, un pont entre, l’ancien maquisard devenu Président centrafricain en mars 2003 par la voie des armes puis renversé par la Séléka le 23 mars 2013, François Bozizé et les milices d’autodéfenses Antis Balaka vient d’être fait suite à une communication téléphonique enregistrée et publiée le 26 février sur un site africain. Pas besoin de l’expertise d’un ingénieur en  multimédia pour reconnaitre la voix rauque à l’accent particulièrement nordiste (Gbaya) de l’ancien Chef d’Etat centrafricain, François Bozizé qui parle sereinement avec un plausible responsable des Antis Balaka. La qualité du son est parfaitement audible même si la conversation s’est tenue entièrement en Sango, langue nationale centrafricaine. Son interlocuteur l’appelle  « mon général ».

Dans ce fichier, la personne qui a contacté l’ancien Président centrafricain serait un ancien élément des Forces armées centrafricaines (FACA) qui aurait mis son téléphone en mode « main libre » pour partager l’audition avec un tiers. Il a sollicité de l’ancien Président centrafricain une déclaration publique dissuasive à l’endroit des incontrôlés Antis Balaka. Selon ce dernier, la Sangaris a recommandé aux milices de sursoir à toute opération militaire dans la capitale centrafricaine afin d’être cantonnés, mais cette demande semble se buter à l’indiscipline de certains fouteurs de troubles issus de différents groupes des milices d’autodéfenses. Il a aussi informé l’ancien candidat du parti travailliste KNK de la rencontre prochaine à Bangui de certains chefs Antis Balaka avec le Général camerounais en charge des troupes africaines de la MISCA, Martin Tumenta Chomu.

Répondant à son interlocuteur, Bozizé a habilement chevauché la première préoccupation de son hôte en réprimant la prédominance des violences causés par les Antis Balaka en Centrafrique depuis un certain temps.  « Seriez-vous manipulés? Pourquoi vous vous embaumez avec de la matière fécale ? C’est la Séléka qui doit être traduite à la CPI et non les Antis Balaka. Si vous persistez c’est finalement vous qui serez poursuivis par la CPI », a-t-il tancé.

Le Général des armées, François Bozizé s’est également dit fier de l’acte de « bravoure » démontré par les milices d’autodéfenses dans un moment décisif de l’histoire centrafricaine. Il a recommandé à l’homme qui se trouve à l’autre bout du fil de regrouper et cantonner vaille que vaille tous les éléments sans exception. « Vous avez fait du bon boulot. C’est un excellent travail…vous avez libéré votre peuple. Nous sommes tous ravis de ce que vous avez réalisé. Dès que la phase finale arrivera,  des dispositions de remerciement vous seront faites et c’est vous qui en tirerez profit », a dit Bozizé.

Pour le comble, l’homme qui, sous de fortes pressions politiques, a lâché et le pouvoir et son peuple au profit de l’ex coalition rebelle de la Séléka le 24 mars 2013 a donné son mot d’ordre militaire à l’encontre des milices récalcitrantes. « La Sangaris et la MISCA vont abattre les indisciplinés c’est tout », propos de François Bozizé à son allocutaire.

Les directives finales de l’ancien dirigeant centrafricain et ancien protégé du président tchadien Idriss Deby sont les suivantes: « La première des choses, c’est de voir comment ils peuvent vous aider à regrouper les Anti Balaka vers PK 20 ou un autre endroit hors de Bangui. Je n’ai rien à vous dire de plus… je ne sais rien du sujet. Je ne sais pas aussi comment vous évoluer sur le terrain donc, c’est à vous de savoir ce que vous leur direz en fonction de ce que vous faites…Bientôt nous allons vous rejoindre là-bas…C’est tout ce que j’ai à dire c’est juste pour vous aider. Les forces étrangères qui sont au pays sont là pour vous aider. Beaucoup de courage je vous salue tous ».

Kangbi Ndara

Comments

comments




Laisser un commentaire