Bozoum-Paoua : une approche populaire qui précise la mission du Directeur national de Compagne Elie Oueifio

Kangbi-ndara.info / L’arrivée tant attendue dans la ville de Paoua le 13 novembre 2015 du Directeur national de compagne du candidat indépendant à la présidentielle prochaine au Centrafrique, Abdou Karim Meckassoua, a suscité une forte mobilisation de la jeunesse et des religieux locaux qui n’ont ménagé d’aucun pour être reçus par le Directeur national de compagne Elie Oueifio afin de partager leur ultime préoccupation.

IMG_6054Environ une trentaine de jeunes habitants de la sous-préfecture de Paoua chacun ses préoccupations liées aux élections et à la situation actuelle du pays a été reçue dans la matinée du 14 novembre dernier à la résidence du sous-préfet de cette localité pour un bref échange d’environ une demi-heure, survolant l’actualité nationale mais surtout les élections à venir, avec Elie Oueifio candidat à la députation à Bossangoa qui assure la direction de compagne du candidat indépendant Abdou Karim Meckassoua.

Dans son bref laïus avec cette frange de la jeunesse centrafricaine éprise d’un changement inhérent à tourner la page d’un Centrafrique empreint de tristesse et du pessimisme, Elie Oueifio, Directeur national de compagne de Meckassoua, a édifié la lanterne de ses interlocuteurs sur les enjeux et la nécessité d’aller avant la date butoir de la transition aux élections générales au Centrafrique, condition sine qua non de jouir encore du soutien financier de la communauté internationale,  afin de réorienter la république vers la voie du développement.

Cet échange a été jugé très édifiant par les hôtes d’Elie Oueifio. « Je ne comprenais pas pourquoi nous devons aller aux élections dans ces conditions d’insécurité. Maintenant, je crois que l’urgence n’est pas une troisième transition. Je me suis régulièrement inscrits sur la liste électorale et prêts à aller aux urnes comme bon nombre de mes compatriotes », s’est déterminé Paulin. K, un des jeunes interlocuteurs du DNC Oueifio.

Par ailleurs, après cet entretien où chacun s’est exprimé librement, Elie Oueifio et son équipe  se sont rendus le lendemain chez l’Imam de la mosquée centrale de Bozoum pour lui transmettre les mots d’encouragement du candidat à la présidentielle Abdou Karim Meckassoua au vu des efforts exprimés par tous les religieux de ladite ville visant à préserver le précieux vivre-ensemble uniquement palpable dans cette partie du Centrafrique contrairement aux restes des villes dans lesquelles la cohabitation pacifique prend toujours du plomb dans l’aile.

Il convient de rappeler que dans le cadre de cette mission, une enveloppe de 2.000.000 Fcfa (soit environ 3060 euros) a été remise par Elie Oueifio au nom de Meckassoua à titre de soutien à la grande assemblée annuelle de la communauté des Eglises des Frères de Centrafrique réunies à Bozoum du 10 au 13 novembre dernier. Aussi, la même équipe a été au chevet d’une jeune mère criblée de 6 balles par des combattants de l’ex-Séléka au village Béndéré situé à la frontière centrafricano-tchadienne.

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments




Laisser un commentaire