Braquages spectaculaires au quartier Kpètènè : des marmites de Ngoundjia emportées !

Le quartier de Kpètènè situé dans le sixième arrondissement de la ville de Bangui a vécu l’enfer le week-end dernier. Dans la nuit du vendredi 14 juin au samedi 15, il y a eu cinq braquages  dans le seul bloc de Kpètènè.

maniocScène numéro 1 : Un pasteur revenant de l’église appelée CHILO est coincé par des braqueurs à une heure du matin. Ils lui ont tout ramassé : argent, téléphones, etc.

Scène numéro 2 : vers 22 heures, des jeunes qui font la charge des téléphones  sur l’axe central de Kpètènè sont agressés. Tous les appareils qu’ils ont mis sous tension sont ramassés.

Scène numéro 3 : des choristes de l’église Sapéké sont en pleine répétition, préparant une cérémonie de mariage qui devait se dérouler le lendemain, samedi 16 juin. Ils sont attaqués vers minuit et tous les instruments sont emportés. 

Scène numéro 4 : Un commissaire de police est attaqué à domicile. Tous ses biens sont emportés.

Scène numéro 5 : Des gens sont rassemblés sur une place mortuaire. Un grand repas est préparé pour accueillir les familles qui sont venues pour l’assistance. Vers 22 heures, des éléments de la SELEKA débarquent à bord d’un véhicule 4×4. Tirs d’intimidations, c’est la terreur. Les gens sont partis en courant, ce qui permet aux hommes en armes d’emporter les marmites de Ngoundjia (feuilles de manioc) et le lot de manioc déjà préparé. Après le départ des braqueurs, les gens sont revenus à la place mortuaire. Et, au lieu de se plaindre pour le repas emporté, ils ont préféré en rire.

B. SONGONDOLE  

Comments

comments




Laisser un commentaire