Cameroun : l’Ong Zo Kwe Zo assiste 100 familles musulmanes à Douala

Kangbi-ndara.com / Plus de cent familles musulmanes ont reçu chacune 25 kilogrammes de vivres le 23 février 2015 à Douala au Cameroun. Il s’agit d’un don provenant d’un particulier que l’Ong humanitaire Zo Kwe Zo, autorisée à intervenir en République centrafricaine (RCA) et au Cameroun, a préféré taire le nom.

DSCN1887Hier en début de soirée au Quartier Village, précisément dans l’enceinte de la Mosquée du Marché des moutons non loin de l’Aéroport international de Douala, des humanitaires centrafricains et camerounais, membres de l’Organisation non gouvernementale Zo Kwe Zo, ont procédé à des distributions de vivres à nettement à 100 familles centrafricaines de confession musulmanes.

Chacune des familles bénéficiaires a reçu 25 kilos de vivres soit 10 kilos de sucre, 10 kilos de riz et 5 litres d’huiles végétales raffinées contre la présentation d’une carte de statut de réfugié valable délivrée par le HCR.

« Ce n’est pas facile de vivre le refuge. Nous ne pouvons que témoigner notre reconnaissance à cette Ong, rares sont les personnes et associations qui se soucient de nous », a témoigné Mariam, jeune mère et bénéficiaire.

Selon Abou Yaya, président fondateur de Zo Kwe Zo, «  ce n’est pas la première fois que notre Ong vient au secours des réfugiés centrafricains. Nous leur avons donné la même quantité il y a à peine deux semaines et nous revoici pour de nouvelles distribution. »

« Ce présent vient d’un opérateur économique centrafricain qui se veut discret. Le bienfaiteur a exigé à ce que les vivres ne soient donnés qu’aux familles musulmanes », a expliqué Abou Yaya. Par contre, l’Ong prévoit de prochaines distributions de vivres et non vivres en fonction de ses entrées, cette fois, destinées aux familles centrafricaines chrétiennes à Douala.

L’Ong humanitaire Zo Kwe Zo estime à plus de 300 mille le nombre de musulmans déplacés au Cameroun voisin en raison des conflits interconfessionnels « temporaires » en RCA.

Johnny Yannick Nalimo

 

Comments

comments