Cameroun : un refugié centrafricain tranche le bras d’un Commissaire de Police avec une machette

Camerounonline.com Les sapeurs pompiers de la ville de Bertoua ont eu trop de peine ce mardi matin pour ramasser ce demi bras du policer qui portait encore son pistolet.

machetteBernard Shu, officier de police principal et commissaire de sécurité du 3ė arrondissement de Bertoua, passera le reste de sa vie avec un demi-bras droit.

Il a perdu son bras ce Mardi 10 Juin en volant sauver la population terrorisée par un refugié centrafricain qui était armé d’une marchette bien limée.

Selon les témoignages, tout est parti d’une dispute entre un chargeur de l'agence de voyage National Voyages et le refugié centrafricain. Pendant la dispute, le centrafricain a retiré une marchette sur lui et a commencé à poursuivre tous les passagers de l’agence.

Le commissaire de police qui était de passage pour son bureau a vu la scène et s’est approché. Il a tenté de sortir son arme pour maitriser le refugié. Mais la manœuvre a échoué et son pistolet s'est retrouvé au sol. Au moment de le ramasser, le centrafricain lui a tranché la main dont la moitié est restée coller au sol avec le pistolet. La population, enragée, a sauté sur l’agresseur et il a été vite maitrisé et lynché.

Le commissaire Shu a été transporté à l’hôpital régional de Bertoua laissant derrière lui sa main. Arrivé sur les lieux quelques minutes plus tard, les sapeurs pompiers ont du s'armer de beaucoup de courage pour ramasser cette main qui portait encore le pistolet du commissaire.

Le centrafricain qui se trouve dans un état tres critique après la bastonnade de la population est également interné à l’hôpital régional de Bertoua.

Comments

comments




Laisser un commentaire