Candidat Eddy Symphorien Kparekouti : « Ce qui se fait pour moi sans moi est contre moi »

Kangbi-ndara.com / Les solutions artificielles n’ont plus leurs places en République Centrafricaine, assorti de la rencontre du PUR avec une quarantaine des journalistes lors de la conférence de presse le samedi 28 mars 2015 au siège du parti de l’Unité et de la Reconstruction, PUR, sur l’actualité politico- sociale qui a évolué sur plusieurs points dans ces derniers temps.

eddy pressePlusieurs points ont été inscrits au menu de ce rendez-vous avec la Presse Centrafricaine. La substance du discours d’Eddy Symphorien KPAREKOUTI Président dudit Parti a été porté, entre autres, sur le Forum de Bangui dont les préparatifs en cours doivent atteindre un objectif positif c’est à dire inclusif. Toutefois il a souligné que cela ne soit pas synonyme de l’impunité.

Il a relevé quelques vices de procédure relatifs aux travaux effectués par le Conseil National de Transition se rapportant à l’adoption d’un avant-projet de la nouvelle Constitution de la République Centrafricaine. Aussi M. Kparekouti a longuement discuté sur les échéances électorales qui en principe doivent constituer l’une des tâches essentielles de la Transition mais également une analyse de la part de tous les acteurs politiques centrafricains. Enfin, le président du PUR a donné son point de vue sur les Accords de Nairobi et sur le récent appel de certains leaders politiques centrafricains Rome dont « les tenants et aboutissants ne sont pas clairs », a-t-il jugé car selon lui : « Ce qui se fait pour moi sans moi est contre moi »

.
L’Attache de Presse du PUR, Magloire Ghislain Ndoroma