Célébration de la journée internationale de l’arbre : bien débutée et mal finie au village Samba

Moins nombreux ont été les diplomates, les membres du gouvernement et certaines autorités centrafricaines et étrangères qui ont le 03 août honoré de leur présence à la célébration de la journée internationale de l’arbre dédiée sous le thème : Arbre, Paix et Développement. C’est au village Samba située à environ 30 km de la sortie sud de Bangui qu’ont lieu la cérémonie. La festivité s’est bien déroulée mais elle s’est très mal soldée par des actes de « sauvagerie » dont certains villageois et officiels ont fait montre pendant le partage d’un buffet préparé pour la circonstance.

arbreLe Président de la République, Michel Djotodia n’a pas siégé ce 03 août dans la chaise qui lui a été réservée au village Samba par le service protocolaire du ministère centrafricain des eaux, forêts et pêches en l’honneur de la célébration de la journée mondiale de l’arbre. Il s’est fait représenté par son cousin le ministre des transports,…

Les  discours cérémoniaux qui ont été prononcés d’abord par le président de la délégation spéciale de la Commune de Bimbo et le ministre des eaux, forêts et pêches, Paul Docko ont porté substantiellement sur l’importance de l’arbre dans la société en particulier en République centrafricaine,. Les ministres et diplomates présents ont à tour de rôle rempli les poches des danseurs traditionnels avec des billets de 5 000 FCFA et des billets de 10 000 FCFA avant de planter au minimum deux pépinière d’arbres chacun. La célébration  s’est de manière officielle bien déroulée jusqu’au départ des membres du gouvernement et les invités d’honneur

L’acte final qui a tout chamboulé a été le désordre instauré par certains agents forestiers et certains habitants du village Samba qui n’ont pas pu se contenir devant quelques cuisses de poulets et quelques bouteilles de boissons. Tous se sont jetés en même temps sur les bouteilles de vins, whisky, bières, jus et eaux minéraux avant de vider en un temps record le buffet qui leur a été destiné. « Si c’est à refaire je ne le ferai plus, tout mon personnel a passé la nuit pour que les gens puissent bien manger mais là le repas s’est retrouvé par terre. Je ne le ferai plus même si c’est des millions qu’on me propose », a dit la propriétaire du restaurant l‘Equateur très déçue du spectacle gastronomique. Son époux a qualifié de sauvagerie l’attitude des auteurs de cette puérilité.

Pour deux jeunes de Samba interrogés sur ce comportement honteux c’est la faute des organisateurs par ce qu’ils n’ont pas fait comme dans les années précédentes. Ils ont même souhaité que les organisateurs ont du charger les éléments de la Séléka pour le maintien de l’ordre dans de telles situations que de les confiées aux militaires forestiers sans armes.

En somme, des centaines d’arbres ont été plantés ce jour et l’espoir est qu’ils puissent être d’une grande utilité à la République centrafricaine de demain même si le présent est incertain.

Kangbi-Ndara

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire