Célébration du 08 mars : les femmes de la Commune de Bimbo 4 se distinguent

Kangbi ndara.info/La Centrafrique à l’instar des autres pays du monde célèbre la journée internationale de la femme le 08 mars. En République Centrafricaine, les femmes célèbrent sous le thème d’ « Autonomisation de la Femme  et sa participation dans le relèvement du pays ». Les femmes de la Commune de Bimbo 4 se sont distinguées.

La journée internationale de la femme (08 mars),  est célébrée de manière enthousiasmante par les femmes de Bégoua. Le député de  la circonscription de Bimbo  4, madame Nadia Christine BEA a réuni  les femmes, laissée pour compte, en marge de la société. Mobilisées dans différentes associations, en tant que femmes vertueuses, elles ont à leur manière essayé de lever  l’équivoque du sexe faible, collé aux visages des femmes  et de rester dans la parité avec les hommes,  pour le développement du pays.  Le stade de Bégoua a vibré au rythme des  foires d’expositions et de la troupe théâtrale du village linga. Vêtues de T-shirt et des pagnes de 08 mars, les femmes se sont exhibées sous différents stands  pour réfléchir  sur leurs avenirs. L’association des femmes WALI MO LONDO de ZACKO III se réjouissent du fait que l’honorable député a organisé une séance de défilé à l’honneur des femmes et que toutes les femmes doivent être égales aux hommes.

« nous nous réjouissons aujourd’hui à l’occasion de cette fête car il y’a une égalité  entre l’homme et la femme, j’en profite pour remercier l’honorable député madame Nadia Christine BEA qui a organisé le défilé à notre honneur, et de conseiller les femmes à s’adhérer dans des différentes  associations », explique Nambona  Anne, présidente de la dite association.

L’autonomisation de la femme est prioritaire,  le chef de l’Etat doit  promulguer le décret d’application de la loi instituant la parité 50/50, afin que les femmes aient l’opportunité de se  battre  pour le développement du pays. Cette occasion permet aussi aux femmes de sortir de l’obscurité et de changer les idées, de se constituer  en subordonnée, a suggéré Waligba Célestine,  déléguée des wali gara du marché à bétail : « c’est avec joie et pour la première fois que nous célébrons la fête de 08 mars, c’est une opportunité  pour  les femmes de sortir sous la domination.  Nous devons nous unir pour prouver aux hommes que les femmes sont aussi capable de créer des activités ».          

Les femmes centrafricaines veulent relever le défi à l’image des autres femmes du monde. Le gouvernement doit contribuer au développement des associations pour accompagner  le train qui est en marche.

                                                                                                                                         Merci Tonine NDIMBELE




Laisser un commentaire