Centrafrique : 156,5 milliards de FCFA pour approvisionner la MINUSCA

FCFA 156 milliards pour l’approvisionnement de la Minusca. Cette révélation a été faite aux hommes d’affaires, samedi dernier à Douala, par l’ambassadeur du Cameroun à l’ONU, Michel Tommo Monthé. Les hommes d’affaires camerounais doivent s’organiser pour livrer, dans les délais, des biens et services aux 12,000 hommes (dont 10,000 militaires et 2,000 civils) qui arrivent à Bangui d’ici le 15 septembre 2014, dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour la Centrafrique (Minusca). Cette information a été expliquée aux chefs d’entreprises, samedi 29 août dernier. Le président de la Ccima (Chambre de commerce, de l’industrie, des mines et de l’artisanat), Christophe Eken, qui présidait ce séminaire gouvernemental sur les opportunités d’affaires avec les Nations Unies, a indiqué aux opérateurs économiques qu’il y a de l’argent à gagner dans le cadre de cette mission de l’ONU en RCA.

07-30-2014MINUSCA_Peacekeep

Il s’agit, apprend-on, de livrer des biens et services touchant au moins 17 secteurs d’activités (transport aérien, chimie et pétrole, BTP, Informatique, génie mécanique, climatisation, nettoyages et services d’entretien, voyages, rations alimentaires, etc.) Des biens et services pour lesquels l’ONU est prête à débourser $313 millions (FCFA 156,5 milliards). « Il y a de quoi faire en Centrafrique.

Il nous revient maintenant de nous organiser pour saisir cette opportunité d’affaires », a-t-il déclaré, indiquant à l’ambassadeur du Cameroun auprès de l’ONU que les chefs d’entreprises locales ont ce qu’il faut pour satisfaire les besoins de la Minusca en RCA.

Pour l’ambassadeur du Cameroun à l’ONU, Michel Tommo Monthé, ce montant présenté aux hommes d’affaires ne représente qu’une partie des dépenses qu’effectuera l’ONU à travers la Minusca en RCA. « Le budget de détail sera voté en octobre prochain et il se situera entre 450 et 500 milliards de FCFA », fait-il savoir, rappelant que l’ONU n’est pas seulement une institution chargée du maintien de la paix dans le monde. « C’est aussi une organisation qui effectue d’importantes dépenses financières à travers le monde.

Ce qui constitue des opportunités d’affaires pour les entreprises. En 2013, l’ONU a dépensé un peu plus de FCFA 7,000 milliards pour ses différentes missions dans le monde », ajoute-t-il. Tout comme il souligne que dans le cadre de la Minusca, l’ONU a besoin 5256 véhicules, 33 935 appareils informatiques, 200 avions de transport, des millions de litres d’eau potable, etc.

Sans compter des bâtiments préfabriqués et autres. Selon la responsable du Bureau d’achat de l’ONU à Entebbe (Ouganda), Doudou Liliane Nyazoke, le site internet du Bureau d’achat de l’ONU est vivement recommandé aux acteurs économiques, qui souhaitent accéder aux marchés des Nations Unies.

Source: http://lecentrafricain.wordpress.com

Comments

comments




Laisser un commentaire