Centrafrique : Bangui bloquée par la colère des combattants de l’ex-Séléka

Kangbi-ndara.com / Quelques dizaines de combattants de l’ex rébellion de la Séléka sont descendus dans des principales artères de Bangui cette matinée 13 novembre pour opposer un refus à leur relocalisation. En outre, ils revendiquent une prise en charge sanitaire, nutritionnelle et le processus du DDR (Désarmement Démobilisation et Réinsertion).

1Ce matin, les habitants de la capitale centrafricaine se sont réveillés par des tirs sporadiques au niveau des Avenues des Martyrs et de l’Indépendance où plusieurs combattants de l’ex-Séléka cantonnés au Camp Beal ont érigé des barrières. Peu manifeste avec des armes blanches tandis que la majorité ont les mains nues. Ils refusent d’être relocalisés contre 100 000 FCFA par individu que leur proposerait les autorités de la transition.

D’après différentes sources contactées à Bangui, les manifestants ont assiégé la Primature centrafricaine qui se situe sur l’Avenue des Martyrs ne laissant franchir leurs zones que par des civiles.

Les forces internationales sont déployées sur les lieux des manifestations pour contenir tout débordement. Aucun incident signalé depuis le début de contestations mais bon nombre de Banguissois se disent tout de même inquiets.

 

(Crédit photo : Hervé Séréfio)

A l’instant où cet article est mis sous presse, les autorités centrafricaines n’ont toujours pas réagit.  

Comments

comments