Centrafrique : Bangui paralysée par d’intenses manifestations

Kangbi-ndara.com / D'intenses manifestations aujourd'hui à Bangui, précisément dans les 4e et 5e arrondissement. A l'origine l'assassinat d'un conducteur de taxi par les musulmans du Km5 pour venger un des leurs lynché hier dans le nord de la capitale.

greve BanguiLa tension est tendue ce matin dans la capitale centrafricaine, précisément sur l’Avenue Barthélémy Boganda où des conducteurs de taxi bloquent depuis ce matin la circulation et à Gobongo(sortie nord) théatre de crueauté le 7octobre 2014 .

D’après les faits recoupés, des sujets musulmans ont assassiné ce matin par coup de couteau un taximan en service dans le Km5. Un acte qu’un responsable des organisations musulmanes confirme au site Centrafrique Libre en ces termes : « un musulman a été tué hier dans la partie nord de Bangui. Que dites vous de cet assassinat ? C’est pour venger ce musulman que le taximan a été tué, voilà ce que les gens veulent ».

En effet, un sujet musulman assimilé aux éléments de l'ex-Séléka a été égorgé et calciné hier à Gobongo après qu'il aurait lancé une grénade en direction d'une foule faisant 1 mort et 13 blessés. Nous tenons cette information d'un agent de MSF que nous avions contacté via l'internet.

En réaction, les conducteurs de taxis sont descendus dans la rue pour exprimer leur mécontentement. D'autres poches de manifestations sont indiquées au sens giratoire de Marabena où les manifestants ont érigé des barrières. 

Dans le 5e arrondissement au niveau du pont Jacqueson à Béa-Rex, à quelques mètres du Km5, des actes de violences sont signalés par certains habitants joints au téléphone notamment des d'incendies de maisons de quelques sujets musumans et trois corps sans vie jonchés non loin du pont Jacqueson.

Témoins de la manifestation juste à quelques mètres du Bureau intégré des nations unies en Centrafrique (BINUCA), les caques bleus ont opté pour un repli laissant libre court aux manifestants.

Johnny Yannick Nalimo

 

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire