Centrafrique : Deby jouera-t-il son jocker à Brazzaville en faveur de la Séléka ?

Journal Palmarès (Kangbi-ndara.net) Pour tous ceux qui ignorent encore ce qui se cacherait derrière le forum de Brazzaville prévu pour dans jours à venir, le Président tchadien Idriss Deby Itno voudrait  coûte que coûte finir ce qu’il a déjà commencé. 

deby rcaPersonne n’est sans savoir que le président tchadien a été à l’origine de la honte nationale « centrafricaine » essuyée au sommet de Malabo en Guinée Equatoriale. La Présidente de transition Catherine Samba  Panza a été priée de quitter la salle alors que les chefs d’Etat devraient se pencher sur la crise centrafricaine.

Et on se demande si la présidente a eu le moindre temps de se poser des questions sur cette humiliation historique.

L’idée de la future rencontre de Brazzaville entre anti-balaka et séléka sans exclure la classe politique centrafricaine et la société civile, a été évoquée par le président tchadien, président en exercice de la CEEAC. Pour lui, ce ne serait qu’un prétexte pour venir à bout de son plan machiavélique jadis amorcé sous le régime Djotodia.

Idriss Deby voudrait par cette circonstance imposer l’ancien ministre d’état Abdou Karim Meckassoua comme Premier ministre de la transition. Aussi, le « successeur » d’André Nzapayéké d’obédience  sélékiste pourrait postuler aux prochaines élections violant ainsi les différentes résolutions.

Informés de la situation, les conseillers nationaux se seraient opposés à cette idée cachée du  président tchadien.

«Si ce n’est ainsi, tous les conseillers devraient voter dans les prochains jours pour la tenue de ce dialogue à Bangui et non à Brazzaville » a renchéri un conseiller. Pourquoi  un PM Séléka pour cette transition?

Affaire à suivre…

(Le titre de l'aticle a été modifié par Kangbi-ndara.net)

 




Laisser un commentaire