Centrafrique / crise : Karim MECKASSSOUA, l’homme providentiel ?

Kangbi-ndara.com / L’homme qui a échoué de peu le poste de Premier Ministre de la République Centrafricaine serait-il l’homme providentiel  aux heures les plus troubles ?

Karim En effet, Karim MECKASSOUA, technocrate brillant, réputé intègre et faisant peu de compromis, apparait aujourd’hui comme l’une des personnalités capables de relever le défi de la Renaissance centrafricaine.

Des divers postes qu’il a occupé, Karim MECKASSOUA a fait preuve de dextérité, maniant diplomatie, rigueur intellectuelle, sens de la patrie, et une intégrité sans faille. Sa rupture d’avec  BOZIZE tient plus de sa droiture que d’autre chose ; poussant l’opinion publique dans ses derniers retranchements jusqu’à lui coller l’étiquette de Séléka. C’est mal connaître cet haoussa par son père, d’une mère originaire de Kaga-Bandoro (Nana-Gribizi), qui, très tôt, cultive le goût de la connaissance, l’esprit d’unité, une appartenance à la Nation Centrafricaine !

Karim MECKASSOUA, de son dernier passage comme Ministre du Plan et de l’Economie, aura laissé des fonctionnaires séduits, ainsi qu’un goût d’inachevé sur la réorganisation par lui entreprise au sein du dit ministère.

De la dernière bataille pour être Premier Ministre en deuxième phase de la Transition en République centrafricaine en juillet dernier, Karim MECKASSOUA aura peut être commis une erreur, celle de ne pas s’appuyer sur un lobby intérieur qui puisse rendre incontournable sa candidature. L’homme en a tiré des leçons et sait que dans le combat qui s’annonce désormais, aucune erreur ne lui sera permise.

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments




Laisser un commentaire