Centrafrique : dans les coulisses des relations incestueuses du MLPC avec le RDC

(Kangbi-ndara.net)-Depuis deux semaines, un débat secoue le Rassemblement Démocratique Centrafricain. Tout est parti d'une lettre signée par le président sortant de la Fédération RDC des USA et du CANADA, Mr Blackys Vincent Biandé Baguiwé et de Mr Bruno Grela Mpoko le 20 juillet 2014 exigeant le retrait de leur parti de l'Alliance des Forces démocratiques pour la Transition (AFDT) et demandant au bureau politique de ce dernier de  se rendre au forum de Brazzaville. Droit dans ses bottes, le bureau politique du RDC a confirmé son boycott à l'instar des autres partis politiques membres de l'AFDT.

LOGO MLPCContrevenant aux consignes de son parti, le représentant du RDC au CNT, son secrétaire Général Adjoint et Porte-Parole, Me HOTTO s'est rendu au Forum de Brazzaville. Ce voyage a provoqué l'ire du Pr SIOKE, 1er Vice-Président du RDC  qui rassemble actuellement ses troupes pour mettre sous sanction le contrevenant conformément aux dispositions en vigueur au sein de ce parti.

Retour sur les coulisses de l'alliance MLPC-RDC

Contre toute attente, le MLPC et le RDC, deux partis politiques que tout oppose, le 1er étant socialiste à tendance populiste et second étant plutôt Libéral. Deux partis politiques dont l'opposition sanglante marqua l'histoire de la RCA de 1987 à 2003. Contre toute attente disions-nous, dans le voisinage des élections de 2005, ces deux partis firent alliance au sein de l'UFVN. Changeant régulièrement de nom, neuf années plus tard, ils sont toujours ensemble bien qu'ayant tout perdu. Du côté RDC, de Kolingba à Sioké et du côté MLPC, de Ziguele à Ziguele.  Temporairement sorti de l'UFVN sous le directoire de Gabriel Goloumo et Simon Alalengbi, le RDC 2014 continuera t-il son alliance avec le MLPC ou s'émancipera t-il de celle-ci ?

Plongée au cœur d'une relation incestueuse

1er Vice-Président du Rassemblement Démocratique Centrafricain depuis novembre 2010, le Pr Joachim Rainaldy SIOKE assure la Présidence intérimaire de ce parti  depuis septembre 2013 en remplacement de son Président Louis Pierre GAMBA en convalescence. D'abord Conseiller Spécial avec rang et prérogative de Ministre dans le cabinet de Nicolas Tiangaye, le 1er Vice-Président du RDC devint Ministre à l'enseignement Supérieur dans le gouvernement Tiangaye 3.

Installé aux plus hautes fonctions de son parti et au gouvernement, le Président Intérimaire du RDC va mettre en place une stratégie pour en prendre le contrôle intégral afin de servir ses propres intérêts. Tel un caniche qui suit son maître partout, il a fait de son parti  la roue de secours du MLPC, un parti moribond, fantasmagorique, clanique et familial.

Après enquête, il s'avère que le deal conclu entre messieurs SIOKE, ZIGUELE et TIANGAYE serait que le RDC ne présente aucun candidat à la Présidentielle mais soutienne dans le cadre de l'AFDT la candidature de ZIGUELE et qu'en retour il soit nommé Premier Ministre et TIANGAYE Président de l'Assemblée Nationale si l'AFDT gagnait les élections.

Pour réaliser sa part du deal avec ZIGUELE, SIOKE a manœuvré depuis septembre 2013 pour que le 4ème Congrès Ordinaire du RDC qui devrait avoir lieu en novembre 2013  soit reporté. Reporté une première fois en janvier puis en mars 2014, ce congrès aux dernières nouvelles n'est plus planifié, le temps pour Mr SIOKE de manœuvrer afin que ZIGUELE devienne candidat de l'AFDT à la présidentielle. Aux dernières nouvelles, trois candidatures à la présidence de ce parti sotn déjà enregistrées. Il s'agit de celles des messieurs :  Désiré Bilal KOLINGBA, Émile Gros Raymond NAKOMBO et Michel BINDO.

En posant le problème du retrait du RDC de l'AFDT, le SGA et le Président de la Fédération USA-CANADA ont mis des grains de sable dans la mécanique « AFDTIENNE » de SIOKE, ZIGUELE et TIANGAYE. En effet, au sein de l'AFDT, ils étaient déjà dans la dynamique de la désignation d'un candidat unique puisqu'un projet politique de l'AFDT est déjà disponible. La prochaine étape prévue était le choix du candidat dont toute porte à croire que ce sera le dernier Premier Ministre d’ Ange Félix Patassé.

Sentant le danger de voir disparaître le parti de son mari et craignant qu'il n'apporte son soutien à des politiques dont les talons sont imbibés du sang des Centrafricains, Madame Mireille Kolingba, femme du Président Fondateur et Présidente d'Honneur du RDC avait posté ceci sur Facebook le 21 avril 2014 : « dommage il n y a plus des gens valables tout le monde a été mis en berne pauvre Grand K ta vision a été bafoue et mise au placard par des opportunistes. Dieu est grand tant que le monde est monde ce grand parti ressuscitera y a espoir, la jeunesse RDC va prendre le relais qui vivra verra confiance » Cette prose se passe de commentaires, à ses yeux, l'actuel exécutif du RDC est disqualifié.

Jean-Luc Nzènè

Comments

comments




Laisser un commentaire