Centrafrique : de fortes détonations d’armes sèment la panique à Baboua

(RJDH)- -La population de la ville de Baboua (ouest), s’est réfugiée dans la brousse suite aux détonations d’armes qui ont été entendues durant la nuit du jeudi 23 au vendredi 24 octobre.  Un calme précaire est revenu dans la ville à la suite de patrouilles effectuées dans les quartiers par la gendarmerie, appuyée des forces internationales. L’identité des auteurs de l’acte n’est pas encore connue.

déplacésSelon les témoignages de Benjamin Garba, adjoint au maire de la ville de Baboua, la psychose a gagné les habitants, et « une partie de la population reste à l’heure actuelle dans la brousse, parce qu’elle craint d’être victime des exactions », a-t-il affirmé.

Cette autorité locale a témoigné que les assaillants ont été repoussés par les forces multinationales basées dans la ville. « Des tirs nourris ont été entendus toute la nuit. Le calme semble revenir progressivement. Ces forces étrangères sont en train de sensibiliser la population afin qu’elle regagner son domicile. Aucun cas d’exaction et de dégât matériel n’a été signalé suite à cet incident », a-t-elle expliqué.

L’adjoint au maire de la ville de Baboua, a par ailleurs ajouté que le programme du marché hebdomadaire a été bouleversé par ces détonations. « Ce matin du vendredi, les commerces restent fermés, parce que la psychose a gagné toute la localité. Il y a peu de vendeurs sur la place du marché », a-t-il précisé. 

Les forces multinationales appuyées par la gendarmerie déployée dans la ville, font des rondes pour sécuriser la population et leurs biens. / Auguste Bati-Kalamet  

Comments

comments




Laisser un commentaire