Centrafrique : droit de réponse de Simon Koitoua à Michel Djotodia

Peuple Centrafricain tu es Invincible,  l’heure  grave et sacrée  est arrivée où  tu ne dois  plus te  laisser affaiblir par les  appartenances religieuses, politiques, civiles, militaires, professionnelles, tribales ou paysannes. Michel  Djotodia veut revenir  au pouvoir pour exterminer  l’ensemble  du peuple  Centrafricain encore car les  10 mois de crime de guerre  et  crime contre l’humanité  ne sont pas encore suffisants .Michel est un buveur de sang ?

image001 Tu es   dans une Seule appartenance : celle du « de la patrie ». Et que toutes Nos Forces tant physiques que spirituelles convergent vers une seule cible et objectif : empêcher le plan diabolique et satanique de Michel Djotodia et Deby l’ oppresseur  du peuple frère du Tchad. Dehors les forces non conventionnelles  symbole de la mort  par lequel passent tous nos malheurs  et calamités ; et qui s’appelle  DEBYDJOTODIA.  Nous lançons un appel aux  Centrafricains de tout bord d’organiser les Marches Pacifiques  pour le retour de la paix  en  Centrafrique  et elles seront organisées  spontanément  en Asie, en Amérique,  en Europe, en Afrique et sur toutes les Iles pour que la RCA retrouve la paix.

Et d’ailleurs, tient bon peuple Centrafricain  car tous ceux qui de près ou de loin sont impliqués dans la cause des malheurs des Centrafricains , pillant, violant et alimentant les conflits interminables pour continuer à voler nos riches ressources naturelles  se verront frapper sévèrement par les catastrophes naturelles générales ; pays après pays, entreprises après entreprises … ils connaitront des calamités inimaginables. Et quant au fou drogué de Michel Djotodia qui rêve de revenir au pouvoir trouvera la  jeunesse  sur son chemin, il sera encore plus fou ;  errant de forêt en forêt de Nyala au soudan nous  sommes  au courant de son déplacement ; puis il sera tout simplement récupéré par la  JEUNESSE DE Centrafrique pour le traduire en justice Centrafricaine. Que DIEU BENISSE MICHEL POUR SES ŒUVRES EN CENTRAFRIQUE.

SIMON KOITOUA

Comments

comments




Laisser un commentaire