Centrafrique : encore un enlèvement à Bangui

Kangbi-ndara.com / Un jeune étudiant centrafricain âgé de 26 ans a été enlevé lundi dernier dans la capitale centrafricaine par une poignée d’hommes armés non identifiés. Pour le moment, la famille de la victime ne sait où elle se trouve et dit ignorer les causes de ce rapt non revendiqué.

6687669La rédaction de Kangbi-ndara vient d’être saisie pour un nouveau cas d’enlèvement intervenu lundi 19 janvier aux environs de 9 heures du matin au Quartier Fouh près de l’Hôpital de l’Amitié dans le 4e arrondissement de Bangui. Il s’agit de Stève Pabandji, étudiant en anthropologie à l’Université, enlevé par trois hommes armés.

D’après la description des témoins aux parents de la victime, les ravisseurs seraient des miliciens d’autodéfense à majorité chrétienne Anti-Balaka. Une source proche des parents de révéler que des démarches sont en cours depuis le jour de l’enlèvement du jeune Stève mais jusqu’ici aucune piste en vue.

Pacôme Pabandji, journaliste reporter d’images centrafricain travaillant pour le compte de l’Agence France Presse (AFP) et frère cadet de la victime affirme être l’objet de menace à Bangui.  « En rentrant d’un reportage sur les kermesses, mon taxi a été filé par 6 hommes armés qui peu après, ont ouvert le feu sur le véhicule dans lequel j’étais à bord au niveau du lycée des Martyrs. Suite à cette attaque, j’ai souffert d’une rupture de tendon au bras gauche », explique Pacôme Pabandji.

Par ailleurs, de nombreux cas d’enlèvement ont été signalés dans la journée du lundi dont une humanitaire française, un frère spiritain et un élève du lycée Barthélemy Boganda. Le mardi 20 janvier une employée de la Minusca (Mission intégrée des nations unies pour le soutien à la Centrafrique) a été enlevée dans la matinée puis relâchée en début de soirée sous pressions du bureau de la Minusca.

Johnny Yannick Nalimo

 

Comments

comments