Centrafrique : Jean-Barkès Ngombe Kette se déclare candidat à la présidentielle de 2015

Kangbi-ndara.com / "Je ne suis pas un politique. Mais un technocrate, un vrai. Hier j’ai donné un peu. Demain je veux tout donner." C’est avec cette courte phrase que l’ancien Maire de la Ville de Bangui Jean-Barkesse Ngombé Kette,  ingénieur en informatique, se déclare, ce dimanche 30 novembre, candidat aux élections présidentielles futures en République centrafricaine.

Ngombe KetteC’est cet après-midi à sa résidence que l’’homme qui a entreprit de grands travaux dans la capitale centrafricaine durant le règne de François Bozizé en qualité de Maire de Bangui gonfle la liste des candidats à la présidentielle en RCA.

Jean-Barkes Ngombe Kette, annonce sa candidature sur le signe du changement de la mentalité, un challenge qu’il a habilement  amorcé dans ses fonctions du premier citoyen de la Ville de Bangui.

Né le 6 mai 1953 à Bossangoa, le présidentiable Ngombe Kette est marié et père de deux enfants. Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur il a occupé de poste de responsabilité dans plusieurs entreprises françaises entre autres AGSA (association générale des sociétés d’assurances) à Paris, La France ASSURANCES devenue ce jour GENERALI et le groupe GMF ASSURANCES (garantie mutuelle des fonctionnaires).

Contacter par l’ancien Président François Bozizé en 2003 pour occuper un portefeuille ministère  stratégique, il décline l’offre pour la Mairie qu’il obtient sans embuche car personne ne voulait de ce poste.

Jea-Barkes Ngombe Kette est un candidat de taille. Ses œuvres qui embellissent encore la capitale centrafricaine sont, entre autres, les suivantes :

– Réhabilitation de l’enseigne BANGUI la COQUETTE sur la colline

– Réhabilitation du karting municipal

– Restauration de la résidence du MAIRE

– Edification du monument lieutenant KOUDOUKOU

– Edification du monument président OMAR BONGO

– Implantation du jardin du cinquantenaire érigé aux six chefs d’état

– Implantation du parc du cinquantenaire

– Construction de BANGUI PLAGE au bord du fleuve

– Création d’un giratoire place du professeur ABEL GOUMBA

– Création d’un giratoire de la place des NATIONS UNIES

– Création d’un sens giratoire place du professeur NGARO à SICA I

– Place le PENSEUR

– Monument du soldat inconnu

– Construction de la gare Routière

– Construction de restaurants sur les berges du fleuve

– Construction de plusieurs dizaines de kiosques pour le plus grand bonheur des commerçants de la ville

– Construction du marché de SICA II

– Construction d’un bâtiment abritant les commerçants à mobilité réduite en face du ROCK HOTEL

 

Johnny Yannick Nalimo et centralafricainrepublicnews

 

 

 

  

 

Comments

comments