Centrafrique : Jean-Jacques Demafouth désigné Coordonnateur du comité d’organisation du forum de Bangui

Kangbi-ndara.com / Les choses se précisent au sujet du Forum de Bangui, ce grand rendez-vous tant attendu et censé regrouper autour de la table toutes les sensibilités centrafricaines et dont la tenue est prévue du 27 avril au 04 mai 2015.

Debut-du-vote-en-Centrafrique_ng_image_fullTrois nouveaux décrets ont été prix samedi après-midi par la chef d’Etat de transition Catherine Samba-Panza pour créer le comité technique d’organisation dudit forum, désigner les membres de ce comité et, créer le présidium de ce forum national.

«… Sur proposition du comité de pilotage du processus politique de l’après forum de Brazzaville, le conseil des ministres entendu,… il est créé un comité technique d’organisation du forum national de Bangui », précise l’un des trois décrets lus samedi en milieu d’après-midi sur les ondes de la radio nationale.

Le comité technique est placé sous l’autorité du comité de pilotage du processus politique de l’après forum de Brazzaville, selon les termes du décret.

Jean Jacques Demafouth, ministre conseiller chargé de relations avec les forces internationales, un proche de la présidente Catherine Samba-Panza est désigné Coordonnateur général du Comité technique d’organisation du Forum national de Bangui.

Il est assisté de deux coordonnateurs adjoints que sont Jeannette Dethoua, ministre de la réconciliation nationale et, du pasteur Nicolas Guere-Koyame, membre de la plate-forme religieuse.

Ce comité technique comprend en outre cinq membres, deux facilitateurs internationaux, et des commissions thématiques.

« Le comité bénéficie de l’appui technique du centre pour le dialogue humanitaire et des facilitateurs », indique le décret.

La mission de ses membres consiste à arrêter la liste définitive des participants, des facilitateurs, des observateurs, des représentants de la presse et des invités à ce forum. Ils sont aussi censés arrêter le calendrier du forum.

Le comité rend compte régulièrement au président du comité de pilotage et à la présidente de la transition. Il est invité à déposer son rapport deux semaines immédiatement après la fin du forum, précise le décret.

Quant au présidium du forum national, aussi créé par un autre décret, il est chargé de faire adopter le règlement intérieur et le code de bonne conduite dudit forum, mais aussi organiser les travaux et veiller au bon déroulement des assises.

Le bureau du présidium est présidé par un représentant de la médiation internationale. Il est assisté de 4 vices présidents, d’un rapporteur général et de deux rapporteurs adjoints.  Il bénéficie directement de l’appui du comité technique d’organisation du forum de Bangui.  

Étape indispensable devant mener à l'organisation de la prochaine élection présidentielle (juin-juillet 2015), le forum de Bangui doit regrouper toutes les parties impliquées dans la crise centrafricaine, représentants des groupes armés, des partis politiques, du gouvernement, de la société civile et des religieux.

Pendant plus de deux mois, le comité préparatoire du forum a sillonné les différentes préfectures que compte la RCA. Lors de ces consultations, les Centrafricains de différentes couches sociales ont exprimé leurs préoccupations et suggéré des solutions en vue de la sortie de crise sur des thématiques comme la cohésion sociale, la paix et le pardon, la lutte contre l’impunité, la sécurité, la relance économique.

Tim Barès