Centrafrique : la MINUSCA tue deux civiles et s’en excuse

Kangbi-ndara.com / Deux hommes ont trouvé la mort suite à un incident causé par une patrouille de Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) à Paoua, Préfecture de l’Ouham-Péndé. Cette institution onusienne a dans un communiqué de presse rédigé le 11 novembre présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Gl Babacar Gaye, le chef de la MINUSCA._0A peine cinq jours après l’incident meurtrier, la MINUSCA par le biais d’une lettre dit déplorer « le décès accidentel » de deux civiles centrafricains survenu le 7 novembre 2014 dans la Ville de Paoua.

« Cet incident est très malheureux. Je le regrette d’autant plus que nous sommes justement là pour protéger la population», a regretté Babacar Gaye le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en République centrafricaine.

D'après la note, ces décès sont survenus à proximité du marché de Paoua, lorsqu’un véhicule d’une patrouille des casques bleus a mortellement heurté un jeune garçon qui tentait de traverser la route. La deuxième victime a, elle, reçu une balle perdue suite à des coups de feu de somation tirés en l’air par les casques bleus pour disperser la foule qui s’en prenait violemment à eux, détruisant un de leurs véhicules.

Comments

comments