Centrafrique : la percée musicale de la jeune chanteuse Evodie Sénékping

Ecrit par Aïda Maïmouna-Kangbi-ndara.net / Evodie Senekping, centrafricaine d’origine installée au Cameroun avec ses parents, vient de lancer son premier single audio intitulé « Non à la guerre en RCA ». Après le single audio, la jeune artiste centrafricaine est au studio depuis quelques semaines, pour le clip visuel de cet opus. La production est financée par Okito Swat Gang, un autre artiste centrafricain vivant en France.

senepkpingSous le rythme Reggae, cet opus a fait le boum dans les cœurs par le thème qu’il traite. Elève en 1ère Littéraire, Evodie a toujours été passionnée de la musique et s’est lancée dès son jeune âge. Après ce single, en plus du clip vidéo qu’elle prépare, Evodie Senekping monte un album complet de 6 titres. Voulant raconter ses motivations, Evodie explique que « Quand j’étais toute petite, mon papa m’avait apporté du Nigéria un CD de Destined Kids Joy joy joy. Je lui demandé si tous les enfants peuvent aussi chanter comme les Destined Kids et il m’avait dit oui. C’est depuis ce jour que j’ai commencé à rassembler mes premières notes musicales en m’inspirant des musiques qui me tombaient sous la main. »

Convaincue du fait que la culture peut contribuer énormément à la conscientisation et à la résolution de la crise en Centrafrique, la jeune artiste s’est montrée très déterminée à persévérer en dépit des difficultés. « Je le crois par ce que le peuple centrafricain est un membre de la grande Famille d’Afrique. Le peuple africain est culturel et le peuple centrafricain l’est aussi. La culture communique directement avec l’être le plus profond de nous. Malheureusement les dirigeants centrafricains n’accordent pas la place qu’il faut à la culture comme vecteur non négligeable de l’unité et de la paix », fait-elle savoir.

Aujourd’hui avec le grand soutien du rappeur centrafricain vivant en France, Okito, cette dernière a décidé de faire réaliser ses rêves, ceux d’être connue de par le monde à travers sa voix, cette voix qui, dans le premier single, fait couler des larmes. « A cause de la guerre, les femmes sont devenues des veuves et les enfants des orphelins. Nous devons cesser les violences et bâtir la Centrafrique »… Ce sont de pareils messages que véhicule Evodie Senekping dans son single.

En attendant le décollage, l’artiste appelle les communautés musulmanes et non musulmanes à cesser la violence, à prôner la paix, la réconciliation et la cohésion sociale afin de permettre aux enfants d’aller à l’école.

Comments

comments




Laisser un commentaire