Centrafrique : l’ASSOREDEHMBO en appui au système éducatif das le Haut-Mbomou

Kangbi-ndara.com / Appuyer le secteur éducatif dans le Haut-Mbomou, tel est l’objectif d’une réunion des membres de  l’Association des Ressortissants pour le Développement du Haut-Mbomou (ASSOREDEHMBO) qui s’est tenue ce samedi, 20 septembre 2014 au Centre Protestant pour la Jeunesse.
 
Copie de aborengo
Réunion au cours de laquelle, les contributions des membres de l’ASSOREDEHMBO ont été recueillies afin de venir en appui au secteur éducatif dans le Haut-Mbomou.
 
Appuis urgents
Pour son président, M. Albert Niwia, le tableau synoptique du secteur éducatif dans le Haut-Mbomou n’est guère reluisant. « La vétusté, voire la ruine des infrastructures scolaires, l’insuffisance sinon la pénurie des manuels et matériels didactiques, l’insuffisance du personnel enseignant qualifié, le traumatisme des enfants en raison des exactions de la LRA tout comme la pauvreté accentuée des parents qui n’arrivent plus à soutenir leurs enfants à l’école », sont autant de facteurs qui permettent aujourd’hui de comprendre qu’il y a urgence pour le secteur éducatif dans le Haut-Mbomou, a déclaré M. Niwia.
 
Et cette urgence appelle de la part des ressortissants du Haut-Mbomou, une réaction toute aussi urgente tant, les difficultés ci-dessus mentionnées, ont « anéanti l’éducation des enfants du Haut-Mbomou », précise M. Albert Niwia.
 
Comme l’illustre ce tableau statistique à Obo où sur les 40 instituteurs repertorirés, seuls 2 sont des instituteurs qualifiés pour 38 maîtres-parents totalement pris en charge par les parents d’élèves alors que l’Etat central est démissionnaire. Une autre preuve, la seule école publique de cette Préfecture s’est vue sa toiture soufflée depuis 6 mois par la tornade et non encore réparée alors que la rentrée des classes pourrait avoir lieu dans un mois.
Face à cette urgence, l’ASSOREDEHMBO entend réhabiliter avec le soutien des uns et des autres, (ressortissants, partenaires au développement, ONG humanitaires et gouvernement), les infrastructures scolaires délabrées (toiture de l’école préfectorale Centre 1 d’Obo), doter les écoles en mobiliers scolaires, les équiper en manuels et matériels didactiques et apporter un soutien psychologique aux enfants victimes des exactions de la LRA…
Solidarité
Au-delà des difficultés socio-économiques que connaît le Haut-Mbomou, il nous faut cultiver la solidarité et nous poser la question de savoir ce que l’on doit faire pour notre région qui nous a tout donné, a renchérit le Secrétaire général de l’ASSOREDEHMBO, M. Moïse Païtileté. « Notre diversité culturelle, nos compétences personnelles et diverses sont une richesse inestimable sur laquelle nous devons nous appuyer pour booster le développement de notre région », a déclaré Moïse Païtileté.
 
Une manière pour le Secrétaire général de l’ASSOREDEHMBO d’inviter tous les ressortissants de cette région à Bangui ou ailleurs, de s’aligner dans cette logique qui contribuera à assurer le devenir des petites filles et petits garçons de cette région dont l’éducation est aujourd’hui problématique.
 
Et comme le futur se construit aujourd’hui, soyons donc le présent avant d’être l’avenir de notre pays, a conclu pour sa part, M. Justin Bandiwo ci-devant Conseiller juridique de l’association.
 
PS : Pour ceux qui, de loin, veulent bien aider l’ASSOREDEHMBO, ils peuvent écrire à l’adresse suivante : http://assoredehmbo@hotmail.com
 
Fleury Koursany

Comments

comments




Laisser un commentaire