Centrafrique : le Gouvernement désengage certains militants de la RJ contre 5 000 FCFA

Kangbi-ndara.net / En échange de 5000 FCFA/personne (soit environ 7, 6euros), le Gouvernement de transition a réussi à convaincre plusieurs membres de la Révolution Justice (RJ) de sortir des rangs marcheurs non armés stoppés à Bossembele, Ville située à près de 170 kilomètres de Bangui.

marcheurs 2Le désistement de certains éléments de la Révolution Justice, venus de plusieurs villes du Nord et de du Centre-Nord dans le but de progresser vers Bangui pour se faire entendre par les autorités en place, n’a pas été volontaire d’après les explications d’un responsable de ce mouvement au site Centrafrique Libre.

Des membres du gouvernement notamment les ministres de l’Administration du Territoire, de la Sécurité Publique et la Défense ont lors de leur descente à Bossembele, ville, où sont stoppés depuis la semaine dernière les jeunes révoltés pour la cause paysanne, ont remis la coercitive somme de 5000 FCFA contraignant un bon nombre de ces marcheurs à rebrousser chemin.

D’après l’un des quatre principaux chefs de la RJ au site sus cité, les éléments repartis ont été sujet d’une intimidation de la part des trois membres du Gouvernement dépêchés à Bossembele pour entendre les manifestants ambulants. Une affirmation rejetée par une source au ministère de la Défense contactée par Centrafrique Libre, qui a reconnu le geste des billets dissuasif mais qui a nié toute menace proférée à l’endroit des marcheurs stoppés.

Selon certaines sources de Centrafrique Libre, d’autres  marcheurs seraient en route en direction de la Ville de Bossembele. Ces derniers, contrairement aux premiers seraient armés et dangereux.

Rappelons que certains militants de la RJ disent appartenir au Mouvement Kité dont Pascal Bida Koyagbele en est le leader.

Comments

comments




Laisser un commentaire