Centrafrique : « Le plan de déstabilisation a lamentablement échoué » dixit Denis Wangao, ministre de la Sécurité

Kangbi-ndara.net

Bangui le 6 mai Vianney Ngbandi-centrafriquelibre.info / Dans une déclaration faite ce jeudi à son domicile, le ministre de la Sécurité Publique, Emigration-Immigration, le Colonel Denis Wangao-Kizimale a pointé du doigt les hommes politiques dans les troubles que la capitale vient de connaitre le weekend dernier.

denis wangaoSelon le ministre, des renseignements recueillis par les services de police, ressortent qu’il s’agit en réalité d’un complot planifié par les ennemis de la paix publique, notamment une récupération politique des souffrances des centrafricains pour créer des situations de troubles généralisées, dans le seul dessein est de rendre le pays ingouvernable et contraindre les autorités de la transition à la démission.

« Le plan de déstabilisation a lamentablement échoué grâce à la perspicacité des forces de sécurité nationale et internationales », a déclaré le colonel Wangao. Pour lui, les fauteurs de trouble avaient prévu dans leur plan de déstabilisation, l’occupation des tarmacs de l‘aéroport Bangui-M’Poko pour empêcher l’atterrissage de l’avion, ramenant la cheffe de l’État de transition Catherine Samba Panza de la mission de travail effectuée auprès du médiateur de la crise centrafricaine, le président Denis Sassou Ngeusso.

Le ministre a par ailleurs mis en garde ces personnes qui continuent selon lui de pousser la population à la désobéissance civile, à la sédition et à la ville morte, sous le « fallacieux prétexte d’un supposé retard dans le désarmement des secteurs du 3e et 5e arrondissement de la ville de Bangui ».

Dans ses propos durs et fermes, le patron de la sécurité publique a déclaré que tout rassemblement et toutes manifestations non autorisées sur les lieux et places publiques sont interdits jusqu’à nouvel ordre, sous peine de poursuite judiciaire conformément aux dispositions du code pénal.

 

Comments

comments




Laisser un commentaire