Centrafrique : le Candidat aux futures presidentielles Sylvain Sami interpelle la communauté internationale

Mes chers Compatriotes,

Au regard de la situation que vit notre Pays, nombreux sont les Centrafricaines et Centrafricains qui ne cessent de crier haut et fort leurs états d’âme, de prendre position et de témoigner leur attachement à leur terre natale.

sami

Je fais partie de ceux-là  et surtout je me réjouie de constater aujourd’hui que nombreuse est la jeunesse qui n’est plus à la traine et prend des initiatives  positives  pouvant conduire à la sécurité et l a cohésion sociale .La paix

L’implication de la nouvelle génération dans la gestion politique est  capitale, car  il va sans dire qu’elle est le porte-flambeau pour l’avenir  de notre nation.

J’encourage vivement ce dynamisme, qui d’ailleurs est la consécration d’un des objectifs qui me tiennent à cœur et je témoigne à l’égard de celle-ci mon soutien et je l’exhorte à s’impliquer davantage dans toute action concourant au renouveau de la République Centrafricaine.

Depuis la nomination du deuxième Premier Ministre de la transition, M.Kamoun, nous observons un silence de la part de l’exécutif et cela crée des sentiments ambigus.

Ce silence entretient une fois de plus un climat de doute et nourrit des rumeurs de tentatives de déstabilisation, de reprises d’hostilité…

Cependant, je tiens à rappeler aux différents acteurs de cette crise, aux chefs de milices et à tous ceux qui voudraient saboter le processus de la phase de transition en cours par la conquête du pouvoir par un coup de force, qu’ils doivent se souvenir des fins des régimes précédents qui étaient parvenus à la magistrature suprême par  cette voie.

Nul ne pourra plus jamais impunément  accéder au pouvoir sans passer par le suffrage universel !

Plus que jamais le peuple est vigilant et ne le permettra point

Nous rejetons et condamnons avec fermeté toute intention de  prise de pouvoir par les armes.

De ce qui précède, nous interpellons la communauté internationale à respecter ses engagements à l’endroit de la République Centrafricaine et  à assumer sa responsabilité :

   – celle d’appliquer les résolutions des Nations Unies

   – celle de ne reconnaitre aucune légitimité à un régime issu de coup de force,

   – celle d’emmener les différents acteurs (politiques, militaires, société civile) à la résolution de la crise  centrafricaine en respectant  les accords signés

   – celle de mettre à la disposition de la République Centrafricaine les moyens humains, matériels et  financiers  pouvant assurer et garantir la sécurité, l’intégrité territoriale, restaurer l’autorité de l’Etat, rétablir l’ordre, favoriser la paix et  des élections libres et transparentes

Car à défaut, les conséquences  d’un enlisement  seraient collatérales pour tous.

Nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale.

Vive la jeunesse, vive le peuple, vive la République Centrafricaine !

MONSIEUR SYLVAIN SAMI POUR L’AVENIR DE LA CENTRAFRIQUE.   Candidat indépendant d'union et de réconciliation aux élections Législatives et Présidentielles Centrafricaine 2015

Lien à consulter:http://http://www.presidencerepublique.sitew.fr/#Programme_Politique

Comments

comments




Laisser un commentaire