Centrafrique : les Anti-Balaka encombrent la circulation sur l’axe Bangui-Bangassou

(RJDH)—Les usagers du tronçon Bangui-Bangassou se plaignent des multiples barrières illégales érigées sur cet axe par des Anti-Balaka et des ex-Séléka. Cette situation ne permet pas aux transports en commun et des marchandises d’atteindre facilement Bangassou.

barriere-illegale-2Un homme qui a requis l’anonymat a témoigné que c’est pénible la circulation sur cet axe. « C’est difficile, nous avons rencontré plusieurs barrières de Bangui à Bangassou. On nous oblige de faire des formalités qui n’ont pas de sens», a-t-il dit.

Des contrôles d’identité se soldent parfois par des règlements de compte, selon le même témoin. «Les Anti-Balaka à la barrière de Galafondo m’ont suspecté d’être d’une ethnie à éliminer. J’ai failli être tué mais sauvé par l’arrivée d’un autre véhicule », a raconté ce passager.

Pour ce dernier, les ex-Séléka font la même chose, « ils obligent des taxes mais leurs barrières se franchissent aisément ».

Il a aussi signalé la présence des éleveurs armés à Pobolo et Gbokolobo. Il estime que l’axe présente beaucoup de difficultés et que son retour à Bangui est hypothétique. « Il y a trop de risque. Je ne reviendrais plus », a-t-il dit.

Plusieurs usagers de cet axe demandent au gouvernement et aux forces internationales d’intervenir pour lever toutes cas barrières afin de permettre la libre circulation des biens et des personnes.

Victor Komas

Comments

comments




Laisser un commentaire