Centrafrique : l’OJCPDH dénonce le viol sur les mineurs par les soldats de l’opération Sangaris

Kagbi-Ndara.com / L’Observatoire des Jeunes Centrafricains pour la Promotion de la Démocratie et des Droits de l’Hommes(OJCPDH),  s’indigne contre les militaires Français de la mission Sangaris, qui au lieu d’assumer leurs charges régaliennes qui consistent à sécuriser la population s’adonne dans le viol des mineurs. 

sangaCe scenario a déjà duré deux ans sous le silence total des prétendues autorités Centrafricaine. C’est grâce à un fonctionnaire Suédois des Nations Unies qui a fait la révélation au courant du moi d’avril 2015. Cette histoire à fait le tour du monde, ce qui discrédite de plus en plus la Sangaris avec son histoire des « voleurs de diamant » qui a déjà terni l’image de cette force.  François HOLLANDE le président Français et les Nations Unies condamnent cet acte demandent que justice soit faite.

Josaphat DOROHINI le Coordonnateur Adjoint de (OJCPDH) une nouvelle association des jeunes Centrafricains pour la promotion de la démocratie et la défense de Droits de l’Homme,  regrette ce comportement car dit-il « ce n’est pas à cette période très difficile, ou nos jeunes compatriotes fuyaient la guerre dans les conditions que nous connaissons tous que les militaires Français de l’opération Sangaris doivent commettre leurs forfait. C’est une humiliation du peuple Centrafricain. Nous demandons à la justice Centrafricaine de prendre à bras le corps cette affaire pour condamné les auteurs de ces violation »

A vrais dire,  les soldats de la Sangaris sont en aventure pornographique à Bangui et de l’exploitation minière sur le sol Centrafricain. Ce qui exclu pas leurs contribution à l’explosion de la crise que le pays traverse. Pour les jeunes observateurs des Droits de l’Homme, ipso-facto les auteurs qui sont déjà identifier par les organisations de la défense des Droits de l’Homme et les Nations Unies doivent être mis aux arrêts avant la suit de la procédure judicaire.  

Comme la si dit l’ancien Président Français le général Charles DEGAULE je cite « La France n’a pas des amis mais elle n’a que des intérêts » fin de citation.  Cette mauvaise affirmation prouve à suffisance la domination de ce pays occidental sur ces anciennes colonies. Sur les différents théâtres de conflit en Afrique, la présence de la force française n’a pas mis fin aux hostilités. Par contre, la situation ne cesse de s’empirée.

C’est le cas patent de la Sangaris sur le sol Centrafricain.  Les jeunes Centrafricain prennent désormais leurs destins car selon, eux depuis des décennies l’ancienne puissance colonisatrice ne cessent de prendre en otage le Centrafrique.

 Nerva Addison NGANG-NDOUNGA le Secrétaire Général de l’OJCPDH demande pour sa part au parquet de Paris renvoyer ce dossier à la justice Centrafricaine qui est habileté de le traiter car pour lui « Les faits sont commis sur le territoire centrafricain, il appartient aux juges Centrafricains de prouver la majorité de notre justice les bourreaux doivent purger leurs peines  en RCA».

Cette bavure de l’armée française n’est pas le premier du genre. Au début de cette mission, Afrique Média une chaine panafricaine avait publiée des séries d’images des soldats Français qui exploitaient le diamant au moment la population traversait un période sombre de sont histoire.   

                                                       Djeskin LERIBAN

Comments

comments