Centrafrique: l’ONU appelle aux dons

Le Figaro.fr/ Les pays donateurs pour la République centrafricaine, qui se réunissent samedi à Addis-Abeba, seront priés d'accroître leur contribution au financement du déploiement des soldats de la paix africains, a déclaré aujourd'hui un responsable de l'Onu.

ONULa priorité, estime le secrétaire général adjoint des Nations unies, Jan Eliasson, est de soutenir la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (Misca), pilotée par l'Union africaine.

Le fonds mis en place pour la financer dispose seulement d'un peu plus de cinq millions de dollars (3,7 millions d'euros) , souligne-t-il.
"La situation est grave, nous avons vu des violations massives des droits de l'homme et des violations du droit humanitaire international", a-t-il déclaré à Reuters en marge d'un sommet de l'Union africaine.

45 millions pour l'UE

La Misca dispose pour l'instant d'un peu plus de 5.000 hommes en Centrafrique, qui, avec les 1.600 militaires français de l'opération Sangaris, ont beaucoup de mal à désarmer les milices et à ramener le calme.

Depuis la prise du pouvoir en mars 2013 par les rebelles de la Séléka, essentiellement musulmans, 2.000 personnes ont été tuées et près d'un million de personnes, soit un quart de la population, ont été déplacées.

L'Union européenne, qui s'est engagée à envoyer 500 soldats, est prête à allouer 25 millions d'euros au fonds pour la Misca et à mettre sur la table 20 millions d'euros supplémentaires dans l'organisation des élections.

Comments

comments




Laisser un commentaire