Centrafrique : l’Union Africaine valide les Accords de Nairobi sous réserve d’une 3e transition

Kangbi-ndara.com / L’Union Africaine (UA) a validé vendredi dernier les Accords signés à Nairobi par les ex-Chefs d’Etats centrafricains Michel Djotodia Am-nondroko et François Bozizé Yangouvonda.  Des accords qui prévoient une modification du Gouvernement de la transition en Centrafrique.

arton32813L’information est confirmée ce matin 31 janvier 2015 à Kangbi-ndara par Me Lin Banoukepa, porte-parole de l’ancien Président François Bozizé, l’un des participants aux discussions de Nairobi au Kenya.

« Effectivement, l’UA a validé hier  les Accords de Libreville mais la seule réserve est portée sur la troisième transition… », révèle Me Lin Banoukepa.

Le porte-parole de Bozizé précise également que les Accords de Nairobi ne prévoient pas la destitution de l’actuelle présidente de la transition Mme Catherine Samba-Panza mais plutôt d’une modification du Gouvernement actuel dont le chef est Mr Mahamat Kamoun. « Les Accords qui ont été signés sont des accords de paix, de la sécurité et du dialogue. Ils encouragent les bandes armées, Anti-balaka et Séléka à déposer les armes, à se pardonner devant le peuple et à dialoguer afin que la Présidente Catherine Samba-Panza puisse mener à bien la Transition. Personne n’a évoqué la destitution de Mme Catherine Samba-Panza ceux qui l’ont propagé ont leur mobile. Par contre, les accords prévoient que le gouvernement ne doit être modifié qu’après le dialogue» explique-t-il.

Ainsi, les Accords de Nairobi relatifs à la République centrafricaine ont été validés quelques heures après la désignation du président zimbabwéen Robert Mugabé à la tête de l’Union Africaine.

Les négociations de Nairobi initiées par le Médiateur de la crise centrafricaine le Président congolais Denis Sassou N’Guesso ont débuté en décembre dernier et ont pris fin ce mois de janvier. Le gouvernement transitoire centrafricain s’est dit marginalisé. Par contre l’organisation de cette rencontre affirme avoir informé et convié la Présidente Catherine Samba-Panza aux négociations, elle a répondu par la chaise vide.  

Johnny Yannick Nalimo

Comments

comments